Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?

14/12/2012 à 16:40 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?
Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?

Voilà plusieurs semaines que différentes informations circulent sur la possible modification du Prêt à Taux zéro Plus, pour le début de l'année 2013.

Devant l'effondrement des ventes dans l'immobilier ancien, la pression s'accentue sur le gouvernement pour élargir l'assiette des ménages éligibles, aux acquéreurs de biens ancien.
Notre ministre du Logement, s'est déclarée farouchement opposée à un retour du PTZ + dans l'ancien lors du dernier congrès de la FNAIM.
Selon Cécile Duflot, il faut porter tous les efforts sur l'immobilier neuf pour élargir l'offre de logements en France. Une aide à l'accession dans l'ancien relancerait une hausse des prix.
Dans le même temps, le rapporteur général de la commission des finances du Sénat, François Marc, vient de glisser un amendement demandant l'élargissement de cette assiette pour la loi de finance 2013.
Il semblerait que nous nous dirigions vers un nouveau couac gouvernemental.

En attendant l'arbitrage que le premier ministre ne manquera pas de faire dans les jours à venir, il convient de se souvenir des raisons de l'abandon de l'ancien dispositif, qui permettait la prise en compte des logements anciens par le Prêt à Taux Zéro.
Une étude demandée par Benoist Apparu sous le gouvernement Sarkozy, avait établi que l'octroi du PTZ dans l'achat d'immobilier ancien avait soutenu la hausse des prix.
Cette enveloppe supplémentaire n'avait pas permis d'augmenter le pouvoir d'achat par mètre carré, mais avait été, en totalité, absorbée par l'inflation des prix de ces dernières années.

En dehors de toute considération d'impact du PTZ sur les prix de l'ancien, il est bon de se rappeler que la plupart des banques acceptaient d'intégrer le PTZ dans l'apport des ménages.
Avec des conditions d'octroi de crédit immobilier qui se sont durcies ces derniers mois, il n'est pas rare de voir des établissements bancaires exiger au moins 20 à 30 % d'apport personnel pour le financement d'une première opération immobilière.
Le retrait du PTZ dans l'ancien a donc fortement contribué à la disparition des primo-accédants sur le marché immobilier.

A défaut de soutenir une reprise de la hausse des prix, le gouvernement ne devrait-il pas soutenir l'accession à la propriété en renforçant les conditions d'apport des ménages ?

Retrouvez une analyse plus poussée de cet article sur Le blog de Pierre Legrand

Vos réactions

Crédit immobilier - Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?

Noter cet article :

4 1

Par patrick -

"il n'est pas rare de voir des établissements bancaires exiger au moins 20 à 30 % d'apport personnel pour le financement d'une première opération immobilière"

Complétement faux.....

nous avons la plupart des banques qui financent sans aucun apport les primo-accédants et avec des taux tout à fait compétitifs.
l'attentisme des primo-accédants vient plutôt du décrochage qui a eu lieu entre les prix de l'immobilier et les revenus de ses primo-accédants.
il n'y a pas que le PTZ qui a aidé à la hausse des prix, ce sont surtout les acteurs du marché immobilier qui ont poussé les prix à la hausse jusqu'au limites du supportable.
le nombre d'agences immobilières a explosé sur ces 10 dernières années et il est facile de comprendre que chacun à fait de la surenchère pour avoir des biens à vendre.
l'effet d'entrainement a fait que tout le monde s'est aligné à la hausse pour séduire les vendeurs et obtenir des mandats.
à tel point que bon nombre de nos concitoyens se sont lancés dans le petit jeu de l'achat et revente à court terme juste pour encaisser des plus values sur leur résidence principale et recommencer ensuite.

en province, un grand nombre de ventes sont réalisées avec des décôtes de 20% sur les prix estimés il y a un an quand ce n'est pas carrément 50% qui est proposé face à un prix comlétement exagéré par des vendeurs qui confondent leur maison avec une oeuvre de Picasso ou de Monet.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le PTZ + exclue t'il les primo-accédants du marché immobilier ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page