Le PTZ Plus doit-il déjà être modifié ?

08/10/2010 à 08:24 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le PTZ Plus doit-il déjà être modifié ?
Le PTZ Plus doit-il déjà être modifié ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Tout nouveau, tout beau et déjà critiqué, le futur PTZ Plus doit-il être repensé avant même sa mise en route officielle ? C'est en tout cas ce que souhaitent bon nombre de professionnels et de particuliers qui perçoivent ce dispositif comme un pas en arrière sur le chemin de l'accession à la propriété.

Annoncé officiellement le 14 septembre dernier, le prêt à taux zéro Plus n'a depuis cessé d'être la cible de vives critiques l'accusant de ne pas prendre suffisamment en considération les réalités immobilières, sociales et économiques. Devant remplacer dès le 1er janvier 2011 les dispositifs actuels que sont le PTZ « classique », le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt et le prêt Pass Foncier, le futur PTZ Plus (PTZ+) est présenté comme un outil d'accession à la propriété à la fois simple et efficace. Du point de vu des professionnels du secteur comme de bon nombre de particuliers c'est pourtant sur ces deux caractéristiques essentielles que le bât blesse.

L'objectif de simplicité semble dès le premier coup d'oeil devoir être écarté. Entre bien immobilier neuf ou ancien, logement BBC ou non, situation géographique, composition et ressources du ménage, remboursement échelonné, le particulier souhaitant déterminer le PTZ Plus dont il pourra bénéficier se heurte d'emblée à une complexité décourageante. Pour illustrer ce manque flagrant de simplicité, Marc Pietri, président de Constructa, oppose le PTZ Plus au dispositif de défiscalisation Scellier : « ce qui a fait le succès du dispositif Scellier c'est sa lisibilité. Tout le monde peut calculer l'avantage auquel il peut -prétendre ».

Manque d'efficacité

Sur le front de l'efficacité, si le prêt à taux zéro Plus peut certes présenter certains avantages pour une part des particuliers, mais également se montrer particulièrement déséquilibré et injuste pour d'autres ménages dont notamment ceux qu'il entendait aider le plus (les familles modestes et les classes moyennes souhaitant par exemple acquérir un bien immobilier neuf en zone tendue). Selon Maël Bernier, porte-parole du courtier en ligne, « la conjugaison du PTZ et de la déduction des intérêts d'emprunt était plus avantageuse pour certains contribuables ».

Conservant le découpage géographique utilisé par le dispositif Scellier (zones A, B1, B2 et C), le prêt à taux zéro Plus ne procède pas à une prise en compte suffisante des disparités territoriales du marché immobilier. Ainsi, s'il distingue les zones B2 et C (zones qui attirent aujourd'hui plus de 50% des primo-accédants), le nouveau prêt à taux zéro n'effectue aucune hiérarchisation au sein de ces zones (pas de différenciation entre un logement proche de commerces, de moyens de transport ou d'un centre ville et un logement isolé en rase campagne).

Une solution ?

Dans un article rédigé pour Les Echos, Evelyne Colombani, directrice-adjointe d'Immo Group Consulting, estime que « sur ses bases actuelles, la réforme devrait être socialement assez peu redistributive, ouvrant son champ aux classes supérieures, pleinement bénéficiaires. A contrario, l'augmentation du PTZ ne devrait pas être un outil suffisant de resolvabilisation des classes moyennes et modestes, leur capacité réelle d'achat ne devant être que marginalement améliorée ». Appelant à une refonte du Code de l'Urbanisme, elle prône notamment un PTZ Plus accordant une plus large part à l'immobilier ancien (autant que le neuf) et mieux adapté aux réalités géographiques (en valorisant notamment les zones B2 et C).

Vos réactions

Crédit immobilier - Le PTZ Plus doit-il déjà être modifié ?

Noter cet article :

2 1

Par writer cv -

Je crois que cette reforme est indispensable déjà

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le PTZ Plus doit-il déjà être modifié ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page