Le PTZ Plus ne profite qu'aux plus riches

01/02/2011 à 10:39 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le PTZ Plus n'est-il réservé qu'aux riches ?
Le PTZ Plus ne profite qu'aux plus riches

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Dans son rapport annuel sur le mal-logement remis ce mardi 1er février 2011, la Fondation Abbé-Pierre pointe du doigt le récent prêt à taux zéro Plus (PTZ+) qui, selon elle, ne profiterait qu'aux plus riches.

Lancé le 1er janvier dernier, le PTZ Plus est présenté par le gouvernement comme l'outil idéal pour « faire de la France un pays de propriétaire » (volonté affichée par Nicolas Sarkozy). Accessible à tous les primo-accédants sans condition de ressource, ce dispositif remplaçant l'ancien prêt à taux zéro, le crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt et le prêt Pass Foncier doit donc aider la France à rattraper son retard en matière de propriété immobilière (aujourd'hui 56% des français sont propriétaires contre 70% des anglais ou des américains). Si l'objectif est louable, la Fondation Abbé-Pierre voit toutefois dans ce PTZ+ un outil au « caractère profondément inégalitaire ».

Dans son 16ème rapport sur le mal-logement rendu public ce mardi 1er février, la Fondation pointe notamment du doigt l'accessibilité élargie du prêt à taux zéro Plus pourtant instaurée pour offrir un dispositif « universel » et égalitaire. Désormais proposé aux ménages modestes comme aux plus riches, puisque sans condition de ressource, le PTZ+ pourrait selon elle devenir à terme le symbole de l'inégalité face à l'accession à la propriété.

Les ménages modestes de moins en moins nombreux

Reprenant les chiffres du budget de la Ville et du Logement, la Fondation Abbé-Pierre rappelle qu'en 2010, les bénéficiaires du prêt à taux zéro étaient à 49% des ménages modestes et à 51% des ménages aux revenus moyens. Les français les plus riches pouvant désormais eux-aussi profiter du nouveau PTZ+, ce rapport de force pourrait être profondément bouleversé. Selon les prévisions, seuls 10% des prêts à taux zéros Plus accordés en 2011 le seront aux ménages les plus modestes contre 55% pour les foyers les plus aisés (35% pour les ménages à revenus moyens). De l'avis de Patrick Doutreligne, délégué général de la Fondation, « avec la montée du chômage et de la précarité, la tendance selon laquelle les ménages les plus pauvres accèdent de moins en moins à la propriété ne risque pas de s'inverser ».

Un PTZ+ qui coûte cher

Ne profitant finalement que très peu aux primo-accédants les plus modestes, le PTZ Plus devrait en revanche peser plus lourd sur les caisses de l'Etat. « Cette ouverture du PTZ aux catégories qui n'étaient précédemment pas concernées alourdira la dépense publique de 400 millions, alors que dans le même temps les aides de l'État pour la construction de logements sociaux sont en baisse », souligne ainsi le rapport.

Vos réactions

Crédit immobilier - Le PTZ Plus ne profite qu'aux plus riches

Noter cet article :

3 2

Par UFFA92 -

Je crois qu'il faut aller plus loin avec ce PTZ+. Comme toutes les aides à la pierre il a comme résultat de maintenir voire d'augmenter des prix devenus délirants car ces aides sont captées par les vendeurs (qui les intégrent dans leurs prix) au grand bonheur des intermédiaires (agents immobiliers, banque, notaires...).

Lire la suite

Par jo64 -

oui, le pass foncier qui etait une bonne chose pour les salaires moyen en 2010 c etait trop beau pour que ca dure.Le PTZ 2011 ne vaut plus rien pour la classe moyenne merci le gourvernement une fois de plus

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le PTZ Plus ne profite qu'aux plus riches

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page