Le futur PTZ Plus provoquera-t-il la flambée des prix de l'immobilier ?

19/10/2010 à 11:31 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le PTZ Plus provoquera-t-il la flambée des prix ?
Le futur PTZ Plus provoquera-t-il la flambée des prix de l'immobilier ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que les candidats à l'achat immobilier guettent l'entrée en application du futur PTZ Plus (prévue pour le 1er janvier 2011), certains professionnels, à l'instar d'Henry Buzy-Cazaux, anticipent déjà un éventuel effet pervers du dispositif : la hausse des prix dans les principales grandes villes.

Si l'on en croit le gouvernement, le prêt à taux zéro Plus, entrant officiellement en vigueur le 1er janvier prochain, devrait permettre à un plus large public d'accéder à la propriété. Le dispositif principalement axé sur le soutien des emprunteurs en zones immobilières tendues (Région Ile-de-France et grandes villes de province) apparaît théoriquement judicieux mais soulève quelques craintes de la part de certains professionnels. Interrogé par le site internet Capital.fr, Henry Buzy-Cazaux, ex délégué général de la FNAIM récemment chargé de mission auprès du président du Conseil de l'Immobilier de l'Etat, alerte sur un effet indésirable du futur PTZ Plus.

Destinée à remplacer les aides actuellement en vigueur (prêt à taux zéro, prêt Pass Foncier, crédit d'impôt sur les intérêts d'emprunt), le futur PTZ Plus ne sera pas, selon Henry Buzy-Cazaux, l'outil universel tant attendu. Outre le fait qu'il ne profitera pas à tous les emprunteurs mais principalement aux acheteurs franciliens ou des grandes villes de province, le prêt à taux zéro Plus pourrait bien être le détonateur d'une nouvelle flambée des prix. En effet, en étant majoritairement dirigé vers les acquéreurs des zones tendues (Paris et capitales régionales), le PTZ Plus « risque aussi d'entretenir la hausse des prix sur des marchés structurellement spéculatifs et de produire des résultats inverses à ceux souhaités ».

Pour Henry Buzy-Cazaux, « d'autres mesures auraient pu soutenir plus efficacement les acheteurs en Ile-de-France ». La mise en place d'une taxation progressive sur les plus-values immobilières, déterminée proportionnellement au montant de celles-ci, permettrait selon lui de « raisonner les vendeurs et de limiter la hausse des prix ».

Egalement interrogé sur la reprise constatée du marché immobilier, l'ancien délégué général de la FNAIM, entend bien ne pas se laisser prendre au jeu de l'euphorie. Selon lui, la seconde moitié de l'année 2011 sera probablement le théâtre d'une hausse des taux de crédit immobilier qui devrait « inévitablement fragiliser les acheteurs et freiner les ventes ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Le futur PTZ Plus provoquera-t-il la flambée des prix de l'immobilier ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Le futur PTZ Plus provoquera-t-il la flambée des prix de l'immobilier ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page