Un premier bilan aux allures de consécration pour le PTZ Plus

10/05/2011 à 10:41 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Le PTZ Plus tient toutes ses promesses
Un premier bilan aux allures de consécration pour le PTZ Plus

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Un peu plus de 4 mois après sa mise en place officielle, l'heure est venue pour le gouvernement comme pour les professionnels du secteur de faire le point sur le nouveau prêt à taux zéro Plus. En enregistrant il y a peu son 100.000ème contrat signé, le dispositif lancé pour favoriser l'accession à la propriété affiche un premier bilan positif qui laisse augurer d'un avenir des plus favorables.

S'il annonçait en décembre dernier vouloir attendre la mi-juillet pour dresser le premier bilan du prêt à taux zéro Plus, le secrétaire d'Etat au Logement a toutefois profité de la signature du 100.000ème prêt pour se féliciter du bon démarrage du PTZ+. Entré officiellement en vigueur le 1er janvier 2011, « la montée en puissance du dispositif a été plus rapide qu'espéré. Dès mars, le cap des 30.000 octrois de PTZ+ par mois a été franchi », a souligné Benoist Apparu.

Après un démarrage contrasté (seulement 10.000 prêts accordés en janvier) que le secrétaire d'Etat explique par les difficultés rencontrées par les banques pour traiter les demandes, le PTZ Plus semble donc désormais avoir trouvé son rythme de croisière. S'il estime que l'objectif initial de 380.000 prêts distribués en 2011 reste encore envisageable, Benoist Apparu avoue toutefois plutôt tabler sur 350.000 octrois. A titre de comparaison, l'ancien prêt à taux zéro enregistrait chaque année une moyenne de 230.000 souscriptions.

Contrairement au dispositif de défiscalisation Scellier, le prêt à taux zéro Plus n'a pas réellement vocation à soutenir la construction. Il n'est donc pas étonnant de constater que seul 23% des PTZ+ accordés jusque-là ont servi à financer l'achat d'un bien immobilier neuf. Le dispositif imaginé par le gouvernement fait en revanche une cible prioritaire des ménages peu aisés. Ceux-ci étant incités à acquérir un logement en zone tendue (zone A et B1), le PTZ Plus semble de ce côté-là tenir tous ses engagements. Après 4 mois d'existence, le gouvernement constate en effet que si les ménages les moins fortunés ne représentent que 20% des titulaires d'un PTZ+ (36% pour les ménages les plus aisés), ils regroupent toutefois 38% du montant global alloué au PTZ Plus (contre 11,5% pour les plus riches). Concernant la géolocalisation des biens financés, le succès est là encore au rendez-vous puisque 40% des achats réalisés grâce au PTZ Plus l'ont été dans les zones ciblées (A et B1).

Pour Benoist Apparu, ce premier bilan est la preuve que « le produit répond visiblement aux attentes ». Un point de vue partagé par la FNAIM (Fédération nationale des agents immobiliers) qui salue « l'intérêt que portent les ménages à cet outil ainsi que sa pertinence pour accroître l'accession à la propriété, en particulier des ménages aux revenus modestes ».

S'il exclut toute modification profonde du dispositif (telle qu'une revalorisation du montant alloué à l'achat d'un bien ancien en zone C), le secrétaire d'Etat au Logement n'a toutefois pas fermé la porte à un éventuel ajustement du différé de remboursement. Conscient qu'allonger la durée de ce différé permettrait de solvabiliser un nombre plus important de ménages, Benoist Apparu s'est dit prêt à évoquer le sujet avec les banques dès le mois de septembre prochain.

Vos réactions

Crédit immobilier - Un premier bilan aux allures de consécration pour le PTZ Plus

Noter cet article :

3 1

Par Chloé de IWTV, la chaine immo -

Le PTZ Plus , un succès déjà confirmé !

Une petite vidéo proposée par IWTV, la chaine immo, pour présenter le PTZ Plus de manière simple et efficace !
http://minu.me/4dzl

A bientôt :)

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Un premier bilan aux allures de consécration pour le PTZ Plus

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page