Leboncoin joue la carte des prix immobiliers

08/12/2015 à 15:14 - Immobilier - Par - Réagir

Leboncoin joue la carte des prix immobiliers
Leboncoin joue la carte des prix immobiliers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Cette semaine, Leboncoin a dévoilé sa carte de France des prix de l'immobilier, confirmant si besoin était que les vendeurs ont encore bien du mal à revoir leurs prétentions à la baisse.

Immobilier : Leboncoin contre-attaque et dévoile sa carte des prix

Hier soir, les professionnels de l'immobilier ont officialisé le lancement de leur site d'annonces (Bienici.com). Fruit de l'association entre réseaux d'agences, promoteurs et fédérations, ce site doit permettre à ces derniers de reprendre la main sur un marché de l'annonce immobilière en ligne détenu jusqu'ici par les deux poids lourds que sont Seloger et Leboncoin. Une tâche qui ne sera pas des plus aisées d'autant plus que les leaders actuels n'entendent pas se défaire si facilement de leur pré carré. Sans évoquer un quelconque rapport de cause à effet avec l'apparition d'un nouveau concurrent, Leboncoin vient d'étoffer sa gamme de services en dévoilant une carte des prix immobiliers assortie d'un système de veille alertant les internautes lorsqu'un bien mis en vente correspond à leurs critères de sélection.

Les vendeurs peinent toujours à ajuster leurs prix

Si ce dispositif peut paraître anodin, il n'en reste pas moins indispensable dans une stratégie de fidélisation des particuliers en quête de logement. Si certains pourront peut-être remettre en cause la fiabilité de ces données (basées sur les annonces du site diffusées par les professionnels), il n'en reste pas moins que les prix qui y sont présentés nous livrent quelques éclaircissements sur l'état du marché. Il s'agit en effet des prix de mise en vente or, en les comparant aux prix signés communiqués par les notaires, on se rend rapidement compte que les vendeurs rechignent encore parfois à adapter leurs prétentions à la réalité du marché. Entre le prix affiché sur l'annonce et celui qui sera réellement pratiqué au moment de conclure la transaction, des écarts parfois conséquents peuvent en effet être relevés. C'est notamment le cas à Nice où le prix moyen des logements passent ainsi de 4820 euros/m² à 3510 euros entre la publication de l'annonce et la vente définitive. Même constat à Toulouse où le prix du mètre carré perd 910 euros (passant de 3350 à 2440 euros), Marseille (3193 euros contre 2240 euros) ou encore à Strasbourg (3141 euros contre 2340 euros).

Si la différence entre prix de mise en vente et prix réel se révèle moindre à Paris (394 euros d'écart par mètre carré), Lyon (318 euros) ou Lille (40 euros), force est de constater que les candidats à l'achat disposent encore d'un pouvoir de négociation suffisamment important pour espérer profiter de rabais significatifs.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page