Crédit immobilier : les pratiques abusives des banques dénoncées

22/09/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les abus du crédit immobilier
La crise financière et immobilière augmente la fébrilité des banques et avec elle les dérives liées au crédit.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si la crise qui secoue actuellement la planète financière impacte de façon moins importante les banques françaises qu'américaines, il n'en reste pas moins que son influence se fait ressentir jusque dans la plus petite agence de campagne. Durcissement des conditions de crédit, hausse des taux immo, selon l'adage qui veut que « plus l'argent et rare, plus il est cher », les établissements prêtent moins et lorsqu'ils prêtent, le remboursement se doit d'être rapide.

Mais la raréfaction du crédit immobilier n'est pas la seule conséquence que la crise fait peser sur l'emprunteur français. L'association d'aide contre les abus bancaires (AACAB) vient de rendre publique une enquête au sein de laquelle elle met à jour des pratiques qu'elle qualifie de « pressions des banques sur les usagers ». La grande majorité de ces pratiques « abusives » relevées par l'association concernent deux situations bien distinctes : la vente en l'état futur d'achèvement (VEFA ou vente immobilière sur plan) et le prêt-relais.

Un prêt immobilier souscrit pour une vente sur plan l'est bien souvent alors même que la construction du bien immobilier n'a pas encore démarré. Une période d'anticipation est donc établie par l'établissement prêteur durant laquelle l'emprunteur n'aura à s'acquitter que des seuls intérêts. Au terme de celle-ci (deux ans environ) le remboursement du crédit contracté se fait de manière classique. Or, c'est au moment où l'emprunt devrait quitter sa période d'anticipation pour devenir un prêt classique que les banques peuvent parfois se montrer abusives. En effet, la fin de la phase d'anticipation du crédit immobilier ne correspond pas nécessairement à l'achèvement des travaux : « c'est alors que les banques en profitent, avec des subtilités épouvantables » précise le président de l'AACAB, Jean-Jacques Defaix. Obligés de demander un prolongement de la période d'anticipation, certains futurs propriétaires auraient ainsi vu leurs taux d'intérêts grimper de façon importante (une cliente s'étant par exemple plainte à l'association d'un passage brutal de 3,55 à 4,88%).

Autre pratique déloyale dénoncée par l'association, celle concernant certains prêts-relais. Ce type de crédit permet d'acquérir un nouveau bien immobilier avant même que l'ancien ne soit vendu. Le montant du prêt consenti par la banque est fixé après l'estimation immobilière de l'ancien logement qui est alors hypothéqué. Le prêt-relais laisse alors deux ans à l'emprunteur pour procéder à sa vente et ainsi rembourser le crédit. La théorie peut être alléchante et si avant le retournement du marché les établissements bancaires offraient toute une série de recours à un particulier en butte à cette vente, ce n'est désormais plus le cas. Chute des transactions obligent, ces recours se font rares et, précise Jean-jacques Defaix, « les banques passent à l'action sans discussion. Ayant besoin de liquidités, elles refusent d'éventuellement rallonger le prêt et vendent le bien, qui leur appartient puisqu'il a été hypothéqué », plaçant ainsi bon nombre d'emprunteurs en situation précaire. Face à un tel risque, l'association ne peut s'oser qu'à un seul conseil : « baissez tout de suite le prix pour vendre votre bien plutôt que de vous le faire saisir. Mieux vaut se couper un doigt qu'un bras »...

De telles situations, conséquences directes de la crise actuelle, peuvent alors très rapidement entrainer un ménage dans la spirale du surendettement. Ces pratiques « abusives » rapportées par l'AACAB, s'il faut les dénoncer, ne sont pourtant qu'un témoignage de plus de la tension extrême qui pèse aujourd'hui sur les banques.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les pratiques abusives des banques dénoncées

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les pratiques abusives des banques dénoncées

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page