Les aides au logement servent-elles vraiment à quelque chose ?

24/10/2014 à 16:08 - Immobilier - Par - Réagir

Les aides au logement servent-elles vraiment à quelque chose ?
Les aides au logement servent-elles vraiment à quelque chose ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si le gouvernement a un temps envisagé de geler les aides au logement avant d'être rappelé à l'ordre par la fronde populaire et par les parlementaires, APL et autres ALS servent-elles véritablement à quelque chose ? C'est la question que l'on pourrait être en droit de se poser à la lecture des résultats de récentes enquêtes.

Les aides au logement feraient gonfler les loyers

Aujourd'hui, en France, près d'un locataire sur deux perçoit une aide au logement. Si la très grande majorité de ces bénéficiaires sont évidemment ravis de pouvoir compter sur ce coup de pouce financier, peut-être le seront-ils un peu moins après avoir pris connaissance des conclusions émises par trois études publiées récemment. En effet, ces dernières soulignent que, lorsqu'un locataire profite de certaines aides au logement, son loyer s'en trouve généralement plus élevé que s'il n'en disposait pas.

Afin d'expliquer cet état de fait, l'économiste Étienne Wasmer note que « dans la mesure où l'on donne davantage de moyens aux ménages pour se loger, ils vont naturellement faire en sorte d'optimiser cet avantage en cherchant à avoir des logements plus grands... Mais si dans le même temps, il n'y a pas plus de logements disponibles sur le marché, cela va de facto faire augmenter le prix des loyers ».

Les APL profitent surtout aux propriétaires

Mais certains fournissent une toute autre explication, bien plus contestable celle-là. Sachant pertinemment qu'un locataire (surtout un étudiant) bénéficiera d'allocations logement, les propriétaires n'hésitent plus à répercuter ces dernières sur le loyer. Pour Gabrielle Fack, économiste à la Sorbonne, attribuer une aide au logement de 100 euros à un locataire génèrerait une hausse de son loyer de 50 à 80 euros. « Les aides au logement ne font que renforcer les problèmes qui existent déjà sur les marchés du logement en particulier dans les villes comme Paris », estime l'économiste.

La pénurie de logement comme vrai responsable des loyers élevés

Interrogée sur le sujet, la ministre du Logement appelle à une certaine prudence devant des études qui ne tiennent notamment pas compte des dernières mesures mises en place par le gouvernement. Plutôt que de présenter les 17 milliards d'aides publiques en faveur du logement prévus dans le Budget 2015 comme un vecteur de hausse des loyers, Sylvia Pinel juge plus pertinent d'attribuer cette dernière à un manque notable de biens disponibles.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page