Crédit immobilier : les banques s'engagent sur le crédit-relais

23/10/2008 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les banques s'engagent sur le crédit-relais
Confrontées au problème de plus en plus préoccupant du crédit-relais, les banques tiennent leur promesse et annoncent toute une série de mesures.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En contrepartie du plan de soutien de 360 milliards d'euros instauré en milieu de semaine dernière par le gouvernement, les banques françaises s'étaient alors engagées à développer le financement des PME mais également à apporter une réponse au problème actuel du prêt-relais.

Concernant ce dernier point, l'Association française des usagers des banques (Afub) estiment à 30.000 le nombre de ménages se dirigeant tout droit vers la saisie de leur bien immobilier incapable d'assumer le crédit-relais qu'ils ont contracté. Constituant un « pont » entre l'acquisition d'un logement et la vente de l'ancien bien, le crédit-relais est un prêt immobilier octroyé pour 2 ans dont le montant est fixé en fonction de la valeur du bien en attente d'être vendu. C'est cette vente qui permettra à l'emprunteur de pouvoir rembourser le prêt. Or, dans le contexte immobilier actuel (diminution importante tant des prix que du nombre de transactions), de plus en plus d'emprunteurs arrivent au bout de leur crédit-relais avant même d'avoir procédé à la vente de leur ancien logement. Faute de se voir restitué sont prêt, l'établissement financier pourra alors, s'il le souhaite, procéder à la saisie immobilière du bien.

Suite à un appel à la « clémence » lancé en début de ce mois d'octobre par Christine Boutin, la ministre du Logement, le président de la Fédération bancaire française, Georges Pauget, avait promis des « dispositions particulières » : « chaque banque va mettre en place son dispositif [...] pour allonger la durée, pour adapter, pour les aider autant que faire se peut à vendre ces actifs ». Une promesse rappelée par le Premier ministre, François Fillon, dans le cadre de l'acceptation du plan de soutien aux banques : ces dernières devront « porter une attention particulière aux conditions de dénouement des crédits relais des particuliers ».

Concrétisant l'engagement pris, la fédération bancaire vient d'annoncer la mise en place d'une série de mesures destinées à aider les emprunteurs à appréhender leur crédit-relais :

  • « Un suivi préventif » sera ainsi offert aux détenteurs d'un crédit-relais. A l'approche du terme de l'emprunt (6 mois avant), la banque s'engage donc à prendre contact avec son client afin de dresser avec lui le bilan de la vente ou non de son ancien logement et, le cas échéant, d'étudier les procédures pouvant être entreprises (allongement de la durée du crédit immobilier, etc.).
  • Un document informatif sera également édité et distribué à chaque particulier souhaitant contracter un crédit-relais. Le fascicule sera en outre mis à la disposition des professionnels de l'immobilier (agence immobilière, promoteurs, etc.) afin que ces derniers puissent informer leurs clients sur chaque aspect du crédit-relais.

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les banques s'engagent sur le crédit-relais

Noter cet article :

2 4

Par sandra -

maison surevaluée pret 240000e je paie 420E par mois 2ans=10080E:FRAIS + 10000E par an:les banques gagnent bien sur les prets relais vont ils nous aider merci sandra

Lire la suite

Par Maitre-Yoda -

Bonjour,
Moi je pense que les banques ne se sont jamais autant enrichies avec les prêt relais qu'à l'heure actuelle. C'est une véritable mane financière qui leur tombe dans les poches sur le dos de leur "client". Je trouve honteux leur manière d'agir moi c'est plus de 700 € par mois que je laisse sans compter les 2 mois de salaire de l'année derniére mais c'est normal. Moi si je ne fait pas mon travail comme il faut c'est la porte mais eux aucune sanction. De plus actuellemnt tous ces problèmes sont passés au second plan avec la grippe A. Avec les banques c'est la grippe Bqu'on risque d'attraper. merci encore les banques de nous soutirer notre pain quotidien.

Lire la suite

Par mamzelangele -

Nous arrivons en fin de crédit relais, et faute d'avoir pu vendre notre bien, nous avons réussi à le louer depuis juillet. Pensant être soulagés d'avoir trouvé une solution d'attente, nous demandons à notre banque une proposition d'accompagnement en attendant que l'on puisse de nouveau envisager la vente de notre bien à l'issue du bail. Celle-ci nous propose un prêt à 5.10% hors assurance(nous amenant à des mensualités trop lourdes)à l'heure où les taux tournent autour de 4.30%!
Elle nous conseille également "d'aller voir ailleurs" si cette proposition ne nous convient pas! Les autres banques, évidemment, ne nous suivent pas plus étant donné notre taux d'endettement.
Nous sommes donc dans une impasse; grâce à qui: notre banque!
Bref, notre banque nous tient des propos que nous jugeons outrageants et nous enfonce encore plus au lieu de suivre les recommandations du gouvernement. Il est urgent que les ministères concernés prennent des mesures de sanctions envers les banques qui ne coopèrent pas car il est souvent bien difficile d'engager des frais supplémentaires d'avocat pour résoudre le problème.

Lire la suite

Par SASKARA -

j'ai lu les commentaires de tous ces malheuruex clients et je les comprends. la situation dans laquelle nous sommes nous a été imposée par les banques dans leur course à la rentablité. réagissons tous car quand les banques veulent de l'argent ils courent après les épargants, mais nous les emprunteurs nous leur fabriquons leur PRODUIT NET BANCAIRE. ALORS MESSIEURS LES BANQUIERS un peu de reconnaissance et aidez nous!!!!simplement nous rallonger leprêt relais ou nous permettre de l'amortir!!

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : les banques s'engagent sur le crédit-relais

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page