Les courtiers s'imposent sur le front du crédit immobilier

19/11/2009 à 15:36 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les courtiers en crédit de plus en plus courtisés
Les courtiers s'imposent sur le front du crédit immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les quatre principaux courtiers français sont-ils en passe de s'imposer face aux banques sur le marché du crédit immobilier ? S'ils n'ont pas été épargnés par la débâcle du crédit qui a secoué la fin de l'année 2008, ils ont toutefois su sortir leur épingle du jeu pour pleinement en tirer partie et se positionner aujourd'hui comme des acteurs majeurs du secteur à l'influence grandissante.

Près de 20% des prêts immobiliers accordés aujourd'hui en France le sont grâce à l'intermédiaire d'un courtier. Selon Christian Camus, à eux seuls les quatre leaders en courtage de crédit auraient ainsi vu passer entre leurs mains pas moins de 11% des prêts immobiliers octroyés en France. Nicolas Lioliakis de Bain and Company se montre tout autant catégorique, promettant un avenir radieux à la profession : « Si 15 % des Français déclarent avoir sollicité un courtier pour souscrire leur crédit immobilier ces trois dernières années, ils sont 35 % à envisager d'y avoir recours d'ici à trois ans. Dans ce contexte, la part de marché du courtage devrait se situer aux alentours de 25 % fin 2010 et croître encore dans les années à venir ».

Entre une crise financière qui n'a eu de cesse d'éroder la confiance portée par les ménages sur les établissements bancaires et une crise du crédit mettant à mal leurs espoirs d'acquisition immobilière, les courtiers sont désormais devenus un gage de sécurité et de facilité dans l'obtention d'un emprunt à l'habitat. Cette popularité nouvelle les autorise à envisager un avenir à moyen terme des plus propices dans leur rôle de véritables professionnels du crédit. Pour le directeur du cabinet Eurogroup, Sébastien Conte, « les banques sont perçues comme de simples généralistes face à des petits acteurs spécialisés sur leur domaine, capables de répondre avec plus d'efficacité ».

La France pourrait prochainement emprunter une voie déjà ouverte par de nombreux pays européens. En Angleterre par exemple, 66% des emprunteurs ont ainsi fait appel à un courtier en crédit. Une habitude qui tend à s'exporter comme le souligner Sébastien Conte : « En Grande-Bretagne, le taux d'intermédiation est supérieur à 65 %. Mais la tendance touche aussi les pays latins, avec 40 % en Italie et 50 % en Espagne ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Les courtiers s'imposent sur le front du crédit immobilier

Noter cet article :

2 1

Par Fool -

Bonjour, vous pouvez rajouter le CIL, qui dsicrètement fait du courtage avec une dizaine de banque partenaire.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Les courtiers s'imposent sur le front du crédit immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page