Les logements neufs ne se vendent plus

29/05/2013 à 10:31 - Immobilier - Par - Réagir

Les logements neufs ne se vendent plus
Les logements neufs ne se vendent plus

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A en croire les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Ecologie, les ventes de logements neufs auraient chuté de -14,4% entre le quatrième trimestre 2012 et le 1er trimestre 2013. De quoi gonfler encore un peu plus le stock d'invendus et confirmer la très mauvaise passe dans laquelle se trouvent aujourd'hui promoteurs et professionnels de la construction.

Il y aurait actuellement en France quelques 98.300 logements neufs en attente d'un éventuel acquéreur. Enregistrant entre les premiers trimestres 2012 et 2013 une progression de 18,1%, le stock de logements invendus atteint désormais un niveau que le ministère de l'Ecologie n'avait plus observé depuis 2008. La faute à un volume de transactions en berne (-14,4% en variation trimestrielle et -2,6% sur un an) mais également à des promoteurs qui, après avoir réduit leur nombre de mises en vente en 2012, ont réinjecté un volume conséquent de biens sur le marché au cours de ce 1er trimestre 2013 (+9% de mises en vente par rapport au trimestre précédent).

Conséquence notamment d'un dispositif Duflot en faveur de l'investissement locatif qui peine à trouver ses marques, seuls 20.054 logements neufs ont ainsi trouvé preneur depuis le début de l'année.

Avec un délai de vente évalué à 4,5 trimestres (contre 3,2 trimestres début 2012), les promoteurs doivent donc faire preuve de patience. Une patience nécessaire au vu des prix des logements qui semblent s'avérer encore trop haut pour susciter un véritable retour des acheteurs. En effet, selon le ministère, si le prix moyen des maisons individuelles a diminué de -7,3% sur un an pour s'établir à 241.000 euros, celui des appartements ne s'est corrigé dans le même temps que de -1,3% (soit 3832 euros / m²).

Si des disparités régionales peuvent être observées en ce qui concerne l'évolution du prix des logements, celles-ci doivent toutefois être relativisées. En effet, alors qu'une hausse annuelle des prix est constatée dans 12 régions sur les 22 que compte la France métropolitaine, les 10 régions s'affichant à la baisse sont principalement celles qui avaient jusqu'à présent vu leurs prix résister.

Vos réactions

Immobilier - Les logements neufs ne se vendent plus

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les logements neufs ne se vendent plus

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page