Enquête sur l'immobilier locatif destiné aux étudiants

03/09/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Enquête sur l'immobilier locatif destiné aux étudiants

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En ce début septembre 2007, date de la rentrée universitaire, le marché de l'immobilier locatif de petites surfaces est en pleine ébullition. Les étudiants retardataires se pressant pour trouver un logement, il est donc bon de faire le point des loyers appliqués dans différentes villes en ce qui concerne les biens immobiliers d'une superficie comprise entre 15 et 25 mètres carrés (studio, chambre, appartement, etc.)(enquête de Century 21).

On constate de prime abord que, comme ceux des biens immobiliers locatifs en tant que résidence principale, les prix ont peu évolué en cette année 2007, présentant même une légère baisse par rapport aux loyers pratiqués en 2005 (- 0,44 %). Il n'en reste pas moins que la somme déboursée mensuellement par un étudiant pour se loger fluctue largement en fonction des villes (entre 200 et 900 euros).

C'est bien entendu à Paris que les loyers restent les plus élevés, accusant une moyenne hors charges de 467 euros. Suivant les traces du marché de l'immobilier, il n'est pas étonnant de constater que les académies qui coûteront le plus cher aux étudiants sont Paris, Versailles et Créteil avec, respectivement, des logements loués 450 à 900 euros, 400 à 800 euros et enfin 350 à 680 euros.

Le loyer national moyen d'un bien immobilier loué à un étudiant s'élève, quant à lui, à 347 euros. L'académie de Lyon ne s'écarte pas de cette moyenne en affichant des loyers allant de 250 euros au minimum à 500 euros pour les logements les plus chers.

Mais c'est dans les villes de moins de 100 000 habitants que les prix pratiqués pour un bien immobilier de confort standard sont les plus bas (280 euros en moyenne). Les académies de Nancy-Metz et de Poitiers proposent ainsi aux étudiants une location pour un budget avoisinant les 300 euros.

Il est à noter que le bail généralement signé pour une durée de 12 mois peut, pour un bien immobilier destiné à un étudiant (appartement, studio, chambre, etc.), être limité à 9 mois seulement afin de coller à l'année scolaire.

Vos réactions

Immobilier - Enquête sur l'immobilier locatif destiné aux étudiants

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Enquête sur l'immobilier locatif destiné aux étudiants

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page