Les marchands de sommeil dans le viseur de Cécile Duflot

19/06/2013 à 09:49 - Immobilier - Par - Réagir

Les marchands de sommeil dans le viseur de C. Duflot
Les marchands de sommeil dans le viseur de Cécile Duflot

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les marchands de sommeil devraient très prochainement avoir bien du mal à dormir sur leurs deux oreilles. Dès la semaine prochaine, la ministre du Logement, Cécile Duflot, présentera différentes mesures destinées à « lutter contre l'habitat indigne ». Pointés du doigt, les propriétaires louant des logements insalubres ou indécents se retrouvent aujourd'hui dans le collimateur du gouvernement.

S'ils faisaient la une des médias, les marchands de sommeil pourraient d'ici peu être rattrapés par la patrouille. Le commerce juteux que ces propriétaires peu scrupuleux organisent en louant des logements indignes à des ménages qui n'ont bien souvent pas d'autres choix devrait bientôt prendre fin. C'est en tout cas l'ambition de Cécile Duflot qui dévoilera dès le 26 juin prochain en Conseil des ministres certaines dispositions visant à « mettre un coup d'arrêt à la prolifération de cette délinquance ».

Intégrées au futur projet de loi sur le logement et l'urbanisme que la ministre présentera donc à la fin du mois, ces mesures entendent renforcer le champ d'action des communes tout en incitant les propriétaires des logements concernés à entreprendre au plus vite les travaux de rénovation qui s'imposent. Partant du constat que « la législation actuelle n'a malheureusement pas empêché le phénomène des marchands de sommeil de se développer », Cécile Duflot souhaite qu'en l'absence de travaux, le bailleur soit financièrement sanctionné (à hauteur de 200 euros par jour). Parallèlement, le versement au propriétaire des allocations logement dont un locataire bénéficie sera suspendu et ne pourra être récupéré qu'après réalisation des aménagements nécessaires.

Aujourd'hui encore, nombreux sont les propriétaires à louer des logements dont l'état frôle souvent la dangerosité (installation électrique défaillante, non-conformité au diagnostic plomb, etc.) ou considérés comme indécents (absence de toilettes par exemple). Or, en l'absence d'une législation véritablement répressive, les marchands de sommeil ont su s'organiser pour tirer pleinement profit de la misère des autres, multipliant l'acquisition et la location de logements de ce type (les loyers perçus couvrant largement les amendes dont ils doivent s'acquitter).

Dans l'optique de mettre un terme à ce commerce florissant, la ministre du logement propose donc que chaque marchand de sommeil condamné soit fiché et se voit dès lors dans l'impossibilité d'acheter tout nouveaux biens immobiliers.

Vos réactions

Immobilier - Les marchands de sommeil dans le viseur de Cécile Duflot

Noter cet article :

5 1

Par KS -

Il était temps que l'état mette un terme à ces pratiques purement scandaleuses ! Reste maintenant à savoir si ses nouvelles mesures seront vriaiment dissuasives...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les marchands de sommeil dans le viseur de Cécile Duflot

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page