Fin de la hausse des prix : les notaires annoncent une nouvelle ère pour l'immobilier

24/02/2012 à 10:31 - Immobilier - Par - Réagir

Les notaires sonnent le glas de la hausse des prix
Fin de la hausse des prix : les notaires annoncent une nouvelle ère pour l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Dévoilés ce jeudi 23 février 2012, les derniers chiffres des Notaires de Paris-Ile-de-France marquent la fin d'une époque. Si les prix continuent de battre des records à Paris, la hausse jusqu'à présent inaltérable semble devoir se résorber avant de céder la place à une baisse notable.

Parfois légère, bien souvent remarquable, la hausse des prix de l'immobilier aura rythmé le marché des années 2000, notamment lors de ces deux dernières années (+39% depuis le deuxième trimestre 2009). Rendue publique hier par l'Insee, la note de conjoncture des Notaires de Paris-Ile-de-France portant sur le quatrième trimestre 2011 semble devoir sonner le glas de cette ère haussière.

La stabilité gagne Paris, l'Ile-de-France…

En effet, si l'évolution des prix sur un an reste encore nettement positive (+9,0% pour la région Ile-de-France et +14,7% à Paris intra-muros), la variation trimestrielle apparaît quant à elle relativement stable en n'affichant qu'une très légère progression entre le 3ème et le 4ème trimestre (+0,4% en région Ile-de-France et +0,2% à Paris). Cette hausse extrêmement limitée des prix des logements parisiens (au regard des évolutions constatées les trimestres précédents) leur permet toutefois de battre un nouveau record en s'établissant à 8390 euros/m² (contre 8360 euros au 3ème trimestre et 8140 euros au 2ème trimestre).

Certes, certains appartements d'exceptions se négocient encore à des niveaux de prix hors-norme (pouvant aller jusqu'à 20.000 voire 40.000 euros/m²) mais les notaires n'hésitent désormais plus à évoquer un retournement du marché. Si l'on est encore loin de l'éclatement d'une bulle immobilière (si bulle il y a…), « il semble que les arbres aient atteint le ciel », souligne le président de la Chambre des notaires de Paris-Ile-de-France, Christian Lefebvre.

…et le reste de la France

Sur l'ensemble du territoire, les notaires observent une progression annuelle des prix des logements anciens relativement faible (+4,3%). D'un trimestre sur l'autre, cette « faible » hausse se change même en quasi-stabilité à +0,1%.

Le nombre de transactions chute

Comme pour illustrer ce retournement du marché francilien, les notaires constatent qu'à cette hausse moribonde des prix s'ajoute un très net recul du nombre de transactions. Par rapport au 4ème trimestre 2010, le volume de ventes recensées par les notaires accuse une baisse de -22%. Si les actuelles tensions économiques et la période électorale expliquent en partie l'attentisme des éventuels acquéreurs, ce repli vient également confirmer l'impact sur le marché de la refonte du prêt à taux zéro Plus (dispositif excluant désormais l'achat d'un bien immobilier ancien).

2012 sera l'année de la baisse des prix

En termes de prévisions pour cette année 2012, les notaires jugent probable le scénario d'une baisse des prix de l'ordre de 5% à Paris et avoisinant les -10% et -15% sur le reste de la France. Il convient toutefois de rester prudent puisque, si quelques grandes agglomérations opposeront certainement une résistance à ce recul des prix (Lyon, Bordeaux…) les notaires estiment que celui-ci ne pourra véritablement perdurer qu'à condition que « la construction neuve s'accélère durablement en Ile-de-France pendant plusieurs années ».

Vos réactions

Immobilier - Fin de la hausse des prix : les notaires annoncent une nouvelle ère pour l'immobilier

Noter cet article :

Par geraldcesar -

Je ne pense pas que la hausse des prix de l'immobilier ait profité aux particuliers car si vous vendez cher vous allez racheter cher et inversement, donc résultat neutre pour le particulier. Seules les agences ont à y gagner pour leur commission mais aujourd'hui il y a un blocage de leurs ventes donc de leurs encaissements. La baisse est souhaitable pour tous car même si l'on veut acheter on ne peut plus.
C'est stupide d'en arriver là.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Fin de la hausse des prix : les notaires annoncent une nouvelle ère pour l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page