Les prix de l'immobilier vont encore grimper à Paris

27/10/2010 à 09:06 - Immobilier - Par - Réagir

Les prix de l'immobilier vont encore grimper à Paris
Les prix de l'immobilier vont encore grimper à Paris

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Interrogé par le site Capital.fr, le président de la FNAIM Ile-de-France tente de dresser un panorama du marché immobilier francilien. Confirmant le retour de la hausse des prix à Paris, Gilles Ricour de Bourgies table sur une poursuite de cette tendance au cours des mois à venir avant une probable stabilisation.

Pour le président de la FNAIM Ile-de-France, l'envolée des prix constatée actuellement à Paris apparaissait inévitable. Si la baisse des taux de crédit immobilier a permis le retour des acheteurs sur le marché, la pénurie de logements à la vente ne cesse de gonfler les prix. En moyenne, sur le premier semestre 2010, 17 mandats de vente ont été enregistrés au sein de chacune des 1.750 agences immobilières adhérentes FNAIM d'Ile-de-France, « contre une cinquantaine avant la crise », précise Gilles Ricour de Bourgies. Dans le rôle de frein du marché, le manque grandissant de logements disponibles est donc venu remplacer l'attentisme des acheteurs, entrainant dans son sillage la progression des prix immobiliers.

Estimant qu'une stabilisation de prix devrait probablement se faire ressentir dès 2011, Gilles Ricour de Bourgies ne peut toutefois que constater qu' « acheter dans Paris intra-muros est, en effet, devenu mission impossible pour les classes modestes ». Même aidés par le futur Prêt à taux zéro Plus, les primo-accédants devraient encore ne représenter qu'une faible part des acheteurs parisiens (actuellement 15%). Pour le président de la FNAIM, le marché immobilier de la capitale reste avant tout « un marché de revente, donc les prix y entraînent les prix... ».

Sur le front des perspectives, si les éventuels acquéreurs semblent attendre beaucoup du nouveau prêt à taux zéro 2011 (entrant en application le 1er janvier prochain), ils ne pourront probablement plus compter sur une énième baisse des taux de crédit pour se resolvabiliser, ceux-ci ayant certainement atteint leur planché. Pour les classes moyennes la situation ne risque d'ailleurs pas de s'améliorer dans les prochains mois. Selon Marcel Ricard, administrateur FNAIM, les prix du marché parisien « devraient se situer au deuxième semestre entre 7 % et 8 % plus haut que lors de la même période l'an dernier et la hausse annuelle devrait tourner autour de 10 % ».

Vos réactions

Immobilier - Les prix de l'immobilier vont encore grimper à Paris

Noter cet article :

2 1

Par Salaire -

Merci pour cette information. J'apprécie vraiment votre travail, continuez

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les prix de l'immobilier vont encore grimper à Paris

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page