Les enseignants devront se passer de prêt à taux zéro

14/12/2010 à 10:22 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Les profs devront se passer de prêt à taux zéro
Les enseignants devront se passer de prêt à taux zéro

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En délicatesse avec un budget déficitaire, le gouvernement entend bien placer cette année 2011 sous le signe de la rigueur. Si les hauts-fonctionnaires savent d'ores et déjà qu'ils devront composer avec des restrictions de tous ordres (locaux réduits, dépenses liées aux fournitures en baisse de 10%, etc.), les plus petits ne seront eux aussi pas épargnés. Les enseignants ont ainsi appris cette semaine la disparition d'un dispositif financier dédié à leur profession : le "prêt à taux zéro enseignant".

Ils n'auront finalement été que 2.000 à pouvoir profiter du dispositif, 2.000 enseignants qui auront eu la chance de bénéficier du prêt à taux zéro mis en place en mars 2009 pour faciliter une éventuelle mutation ou une première prise de fonction. Lancé en grande pompe par Xavier Darcos alors ministre de l'Education, le PTZ enseignant n'aura donc finalement résisté qu'un an et demi aux assauts de la rigueur avant d'être supprimé, en toute discrétion.

Instauré pour faciliter l'installation ou le déménagement des fonctionnaires, ce prêt à taux zéro devait permettre aux enseignants, personnel d'éducation et d'orientation de souscrire un prêt immobilier sans intérêt pour un montant maximum de 30.000 euros sur 10 ans. L'emprunt était ainsi destiné à financer l'achat d'une résidence principal lors d'une première nomination à un poste ou lors d'une mutation dans un autre département.

Ayant fait l'objet d'une vaste campagne publicitaire, ce prêt à taux zéro (à l'instar du futur PTZ Plus) se voulait être un levier déterminant pour la revalorisation financière du corps enseignant. Force est de constater que ce n'est désormais plus le cas. Dans une note ministérielle adressée récemment aux différents recteurs d'académie, la directrice générale des ressources humaines précise en effet « que le dispositif d'attribution du prêt bonifié à taux zéro en faveur des personnels enseignants, d'éducation et d'orientation du ministère de l'Education nationale prendra fin le 2 février 2011 ».

La pilule est amère pour le SE-Unsa qui estime que « ce sont les enseignants les plus jeunes qui vont être particulièrement touchés par l'extinction de ce prêt ». Le syndicat d'enseignants en appel d'ores et déjà au gouvernement pour « revenir sur cette mesure ».

Vos réactions

Crédit immobilier - Les enseignants devront se passer de prêt à taux zéro

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Les enseignants devront se passer de prêt à taux zéro

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page