Les propriétaires s'insurgent sur Facebook

19/03/2013 à 09:06 - Immobilier - Par - Réagir

Les propriétaires s'insurgent sur Facebook
Les propriétaires s'insurgent sur Facebook

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Trop c'est trop ! Entre taxes, impôts, fiscalité « confiscatoire » et nouvelles mesures gouvernementales, les propriétaires immobiliers en ont assez d'être ponctionnés au portefeuille et le font savoir. Signe des temps, c'est par la création d'une page Facebook qu'ils entendent aujourd'hui manifester leur mécontentement. L'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI) en appelle donc aux 25 millions de propriétaires privés pour faire pression sur le gouvernement.

On connaissait déjà les « Geonpi » (« Pigeons »), ce collectif de chefs d'entreprise qui a su faire plier le gouvernement à l'automne dernier, il faudra désormais compter avec « les citrons pressés ». Lancé ce mardi 19 mars 2013 par l'UNPI, le mouvement espère bien faire entendre sa voix pour que cesse « le matraquage fiscal » dont sont aujourd'hui victimes les propriétaires de biens immobiliers. A l'instar de la plupart des initiatives contestataires, celle-ci trouve son point d'encrage sur les réseaux sociaux et notamment Facebook.

Quelques heures après sont ouverture, la page des « citrons pressés » ne comptabilise qu'une centaine de sympathisants mais pourrait rapidement prendre bien plus d'ampleur. Outre ses 250.000 adhérents, l'UNPI espère en effet rallier à sa cause une bonne partie des propriétaires. Un vivier énorme de quelques 25 millions de français sur lequel la fédération entend s'appuyer pour peser sur la future grande loi sur l'urbanisme et le logement que Cécile Duflot devrait présenter au printemps.

« Taxes sur les plus-values, taxes sur les logements vacants, encadrement des loyers, réquisitions, GURL, impôts locaux, diagnostics imposés au parc privé », l'UNPI fait donc de la lourdeur fiscale et des contraintes imposées aux propriétaires son cheval de bataille. Mais la fédération ne s'arrête pas là et espère bien, à travers son collectif, sensibiliser les propriétaires sur les nouvelles exigences qui devraient prochainement voir le jour, notamment dans le cadre de la « transition environnementale » engagée par le gouvernement.

Vos réactions

Immobilier - Les propriétaires s'insurgent sur Facebook

Noter cet article :

5 6

Par pey 13 -

Devant l accumulation de contraintes je pense arreté de louer mes appartements.Nous passons pour des nantis montrés du doigt alors que nous avons travaillé pendant 40 ans pour ce constituer un complement de retraite qui s envolle au fil du bon vouloir de nos politique.Arretons de louer ily aura des mecontents on fera les comptes apres.

Lire la suite

Par griotte -

Trés bien votre article, mais vous ne dites pas que les locataires
restent entre 2 et 4 ans et quand il parte ils ont tous dégradés,et il faut refaire l'appartement. Ils percent les cloisons en brisues
et parfois les dalles de la maison. J'ai deux exemples. Il branche des tuyaux d'eau entre l'appartement et le garage ou entre l'appartement et la cave . C'est inadmissible.Qui paye ?

Lire la suite

Par CHALCERE -

Le gouvernement socialiste offre des milliards d'euros en ne faisant pas son boulot. Combien nous coute chaque année depuis des dizaines d'années les détournements officiels de la secu, de la caf,des malettes africaines, et j'en passe et j'en passe. Pour trouver un peu d'argent et faire bonne mine, ils taxent ceux qui ont été vigilant, qui ont économisé toute leur vie, qui ont bien géré eux leur budget.
Un pays doit être géré comme une entreprise. ACTIF/PASSIF et compte de résultat. Les banques doivent être nationalisé et le peuple doit avoir à chaque instant son mot à dire, sanctionner durement tous les écarts.Tout à commencer avec les accords de Nice et l'OMC qui a déstabilisé le monde entier au profit d'une toute petite poignée; CE FUT UNE TRES GRAVE ERREUR. On peut tout recommencer à 0 pour donner de l'espoir à l'avenir.

Lire la suite

Par KAD -

RIEN SUR LES DIFFICULTES d'EXPULSIONS des mauvais payeurs: serait ce tabou??
Merci de rappeller au gouvernement que s'il cautionnait les loyers au lieu de dépenser en logements précaires hôteliers, il trouverai des logements , même s'il fallait faire un effort de modération sur les prix.

Lire la suite

Par CM -

Effectivement, j'ai fait le calcul de ce qu'il me restait sur un loyer de 1000 Euros une fois les CSG CRDS enlevés, les impôts fonciers, les charges non récupérables, les impôts fonciers (tranche à 30 %), on tombe à 300 euros nets, desquels il faut encore enlever les pertes de loyers en cas de changement de locataire, les assurances loyers impayés, les casses et dégâts dus à l'usure... Et je n'ai pas de frais de gestion car je gère moi même... Est ce toujours rentable ?.

Lire la suite

Par Mary -

Info ou Intox ???? le gouvernement souhaite ressortir du tiroir courant juillet aout la plus value sur les residence principale

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les propriétaires s'insurgent sur Facebook

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page