Les propriétaires d'un bien immobilier voient l'ISF s'éloigner

15/02/2011 à 14:54 - Immobilier - Par - Réagir

Les propriétaires voient l'ISF s'éloigner
Les propriétaires d'un bien immobilier voient l'ISF s'éloigner

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Objet de toutes les attentions, la réforme fiscale est désormais en marche et devrait s'imposer comme un enjeu majeur en vue de l'élection présidentielle de 2012. L'avenir de l'ISF (l'impôt de solidarité sur la fortune), dispositif emblématique, cristallise les attentes des français concernant la fiscalité et occupe aujourd'hui une large place dans les débats.

Programmée pour la mi-2011, la réforme de la fiscalité occupe d'ores et déjà le devant de la scène politique. Si la création d'un futur impôt sur les revenus du patrimoine ou l'abandon de la taxe sur les plus-values des résidences principales sont venus ponctuer notre panorama médiatique (voir notre article), c'est bel et bien le sort de l'ISF qui semble devoir occuper tous les esprits.

Gilles Carrez n'est pas à court d'idées

Un temps évoquée, la suppression pure et simple de l'ISF apparaît aujourd'hui devoir rester lettre morte au profit d'un éventuel remaniement. Dans un entretien accordé hier au quotidien Les Echos, le député UMP Gilles Carrez évoquait la possibilité de « relever à 1 million d'euros le seuil d'entrée dans l'ISF » (contre 790.000 euros actuellement). Egalement rapporteur général du budget à l'Assemblée nationale, Gilles Carrez est revenu ce matin sur cette éventuel modification de l'ISF, déclarant au micro d'Europe1 que « plus de la moitié de ceux qui payent l'ISF le payent en raison de leur résidence principale, qui ne génère aucun revenu. Il n'y a donc aucune raison de la faire figurer dans l'ISF ». Le député suggère parallèlement de revoir la part des revenus assujettis à l'ISF (70% de l'ensemble des revenus contre 85% actuellement).

Baroin veut aller plus loin

Quelques heures après les déclarations de Gilles Carrez aux Echos, François Baroin évoquait lui aussi le possible relèvement du seuil de l'ISF. Confirmant que l'impôt sur la fortune ne serait pas supprimé, le ministre du Budget proposait sur BFM-TV de passer ce seuil de 790.000 à 1,3 millions d'euros. L'envol des prix de l'immobilier observé ces dernières années ayant plongé bon nombre de propriétaires (principalement de la classe moyenne) dans l'ISF, François Baroin estime qu'un tel ajustement permettrait à 300.000 d'entre eux d'en sortir.

Lagarde reste prudente

Si bon nombre de voix s'élèvent désormais pour un aménagement de l'ISF, Christine Lagarde fait preuve d'une extrême prudence en abordant le sujet. A propos des déclarations de son confrère François Baroin et d'une éventuelle hausse du seuil de l'ISF, la ministre de l'Economie a déclaré ce matin ne rien confirmer, précisant qu' « « il y a d'autres scénarios qui sont à l'étude également, qui consisteraient à taxer différemment le patrimoine et à supprimer corrélativement à la fois le bouclier fiscal et l'impôt sur la fortune ».

Une décision finale dévoilée en avril

Devant être initialement présentée en juin 2011, la réforme de la fiscalité fera l'objet d'une réunion entre les parlementaires et le Premier ministre. Si pour Matignon « rien ne sera tranché. Il est trop tôt », les diverses pistes envisagées devraient toutefois aboutir à l'élaboration d'un projet final dès le mois d'avril prochain.

Vos réactions

Immobilier - Les propriétaires d'un bien immobilier voient l'ISF s'éloigner

Noter cet article :

2 3

Par archimede -

Ceci me semble d'autant plus nécessaire que l'évaluation de la valeur d'un bien immobilier relève de la boule de cristal malgré tous les soi-disants "experts immobiliers" . Vous connaissez la valeur de votre logement le jour où vous avez trouvé un acheteur !!

Lire la suite

Par Didier -

Il serait temps de supprimer cette aberration à la française et d'imposer même faiblement l'ensemble de la population puisque seulement 50% des citoyens sont imposés.

Lire la suite

Par Vigneron -

Il est temps de responsabiliser tout le monde et pour cela une imposition de tous les gains,aides,revenus serait plus juste.L'ISF touche des gens à faible revenus,et oblige parfois à entamer un patrimoine acquis durement au fil des ans plutôt que de le transmettre et de le voir évoluer au fil des générations.On a appauvrie la France avec cet împot et fait fuir les gens capables de produire et de donner du travail chez nous au profit d'un social irresponsable et incontrolé.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les propriétaires d'un bien immobilier voient l'ISF s'éloigner

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page