Century 21 dévoile les véritables loyers des logements étudiants

11/07/2012 à 15:13 - Immobilier - Par - Réagir

Les véritables loyers des logements étudiants
Century 21 dévoile les véritables loyers des logements étudiants

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si la pression des examens est derrière eux, les étudiants doivent désormais se confronter à une tout autre épreuve : celle de la recherche d'un logement. Entre files d'attente interminables et loyers excessifs, la tâche s'annonce ardue mais ces derniers pourront toutefois compter sur une étude menée par le réseau d'agences Century 21 pour faire le tri entre les différents prix constatés.

Recensant les loyers moyens pratiqués dans près d'une centaine de ville françaises, l'étude publiée ce mercredi 11 juillet par le réseau d'agences immobilières Century 21 lève le voile sur les prix réellement affichés par les logements étudiants. Prenant comme logement témoin un appartement dont la surface oscille entre 15 et 20 mètres carrés, l'étude souligne d'emblée que dans ce domaines tous les étudiants ne sont pas logés à la même enseigne.

Plus que de légères disparités régionales, ce sont parfois à des écarts de loyer importants auxquels l'étudiant peut être confronté. Ainsi, alors qu'il n'aura à débourser que 200 euros s'il doit s'installer à Beauvais ou à Périgueux (prix minimum constaté), ce dernier pourra avoir à régler près de 800 euros par mois pour se loger à Paris. S'il s'agit évidemment là de deux exemples extrêmes, les écarts de prix entre différentes régions n'en restent pas moins conséquents.

Une disparité, peut être légèrement atténuée, que Century 21 observe également au sein d'une même ville. Recherchant la perle rare, un étudiant devra en effet provisionner un budget mensuel de 400 à 500 euros à Lyon et Marseille, de 280 à 500 euros à Dijon, de 370 à 410 euros à Bordeaux ou encore de 550 à 800 euros à Paris.

De l'avis même de Laurent Vimont, président de Century 21, « trouver un logement quand on est étudiant est un vrai parcours du combattant ». L'étude publiée par son réseau doit donc leur permettre « d'ouvrir les yeux sur les loyers pratiqués et d'éviter ainsi les problèmes ».

Quelques exemples de loyers pour un logement étudiant de 15 à 20 m² :

  • Paris : de 550 à 800 euros
  • Lyon : de 400 à 500 euros
  • Marseille : de 400 à 500 euros
  • Lille : de 430 à 450 euros
  • Bordeaux : de 370 à 410 euros
  • Grenoble : de 350 à 410 euros
  • Montpellier : de 390 à 440 euros
  • Strasbourg : de 350 à 450 euros
  • Toulouse : de 350 à 460 euros
  • Nantes : de 330 à 430 euros
  • Nice : de 430 à 630 euros

Vos réactions

Immobilier - Century 21 dévoile les véritables loyers des logements étudiants

Noter cet article :

5 3

Par Frédéric -

En matière de logement étudiant il faut raisonner avec le couple loyer + charges. En effets nombreux sont les logements étudiants en état moyen, voire médiocre, qui génèrent des dépenses mensuelles exorbitantes (chauffage électrique désuet, taxe d'habitation dissuasive pour 8 à 9 mois d'occupation, etc).
De plus le développement de la colocation permet aux propriétaires de pratiquer un prix au m2 trés élevé puisque plusieurs familles vont se partager le loyer principal.
Il manque aujourd'hui un permis de louer pour vérifier l'état du logement étudiant qui est mis sur le marché, et il manque aussi règlementation plus stricte d'encadrement des colocations qui est une source d'abus.

Lire la suite

Par TRICOT -

Pour ma part,je trouve les etudiants bien difficile;en effet je mets en location une chambre trés correcte et refaite ,ensoliellee et calme pour 300e tout compris ,proche metro..............mais dans le 3eme pres du metro national.........ils ne viennent meme pas visiter,quartier pas assez chic!!!!!j'aurais aime avoir çà quand j'etais etudiante et qu'il n'y avait pas les APL

Lire la suite

Par Glawy -

Les Prix mentionnés pour Strasbourg sont exacts, mais attention aux arnaques :
un logement de moins de 9 mètres carrés (sans compter ce qui est en-dessous de 1,80m sous plafond), un logement de moins de 20 mètres cubes ou sans boîte aux lettres privatives est classé insalubre et donc sûrement loué au noir...
Un conseil si vous en voulez tout de même: faites franchement baisser le prix, et partez sans préavis en ne payant pas la dernier mois de loyer : le propriétaire se satisfera de la caution et ne pourra pas vous poursuivre puisque son logement est insalubre (dites lui juste que vous partez pour cause de logement insalubre)

Sinon les loyers étudiant sont 30% plus chers que les loyers normaux, cela est dû à leur petite surface.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Century 21 dévoile les véritables loyers des logements étudiants

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page