Le développement durable dans l'immobilier : quand écologie rime avec économie

25/10/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Le développement durable dans l'immobilier : quand écologie rime avec économie

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Depuis quelques mois les politiques de développement durable sont au centre de la plupart des prises de décision du gouvernement.

Encouragée par des directives internationales telles que le traité de Kyoto, l'économie d'énergie semble vouloir se démocratiser : mise en place d'aides au développement d'énergies renouvelables (éolien ou solaire), instauration d'un livret de développement durable puis d'un prêt immobilier écologique, généralisation du diagnostic immobilier de performance énergétique - DPE à toute transaction immobilière, etc.

Avec la tenue du « Grenelle de l'environnement » en cette fin octobre 2007, l'apparition d'avancées en matière de lutte contre le réchauffement climatique semble imminente et l'habitation écologique devrait représenter le futur de l'immobilier.

Pour être viable à long terme, une politique de développement durable se doit également d'être accompagnée d'un attrait financier pour le particulier : c'est précisément le cas au vu de certains chiffres annoncés. Effectuer des travaux de rénovation au sein de son bien immobilier permettrait de réduire considérablement les déperditions d'énergie et, par conséquent, de limiter sa facture de chauffage. La simple isolation des fenêtres par l'emploi de double-vitrage engendrerait ainsi une économie d'énergie de 5% en logement collectif et de 8% en habitation individuelle. Si l'on y ajoute l'isolation des murs, le bénéfice financier s'élèverait alors à 180 euros par an pour un appartement de 90 mètres carrés.

Considérant l'opinion de l'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie) à ce sujet, l'isolation globale d'un bien immobilier (fenêtres, murs, plafonds, toiture, etc.) permettrait une diminution de près de 50% de la facture énergétique.

Toutefois, il est légitime de n'envisager de tels travaux qu'après mûre réflexion tant leur coût peut de prime abord paraître élevé. C'est donc sur le plan financier que le gouvernement a engagé de nombreuses modifications avec la mise en place de diverses possibilités d'investissement :

  • TVA à 5,5%.
  • Crédit d'impôt concernant l'installation d'équipements visant au développement durable : panneaux solaires, chaudière à condensation, etc. Suivant les travaux engagés, la déduction d'impôt peut s'échelonner de 25 à 50% du coût de l'installation.
  • Aides régionales ou de l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat).
  • Crédit immobilier écologique.

source : lefigaro.fr

Vos réactions

Immobilier - Le développement durable dans l'immobilier : quand écologie rime avec économie

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Le développement durable dans l'immobilier : quand écologie rime avec économie

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page