Les dépenses liées au logement ont fortement progressé en 2010

04/02/2011 à 09:35 - Immobilier - Par - Réagir

Logement, très cher logement !
Les dépenses liées au logement ont fortement progressé en 2010

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les français ont vu leurs dépenses courantes en matière de logement s'envoler de +4,2% en 2010. Selon le rapport annuel du ministère de l'Ecologie, cette progression trois fois plus élevée que l'inflation s'explique en partie par des conditions climatiques plus rudes associées à une très nette hausse du prix du pétrole.

En 2009, les français avaient dû dépenser près de 9.500 euros pour leur logement. Déjà fruit d'une hausse de +1,8% par rapport à l'année précédente ce coût des dépenses courantes (loyer, charges, chauffage…) a enregistré une forte progression en 2010 pour s'établir à 9.800 euros (soit une hausse de +4,2%). Sur l'ensemble du territoire, les dépenses liées au logement (qu'il s'agisse de son propre bien immobilier ou d'une location) auront représenté en 2010 quelques 297,2 milliards d'euros.

Se chauffer coûte de plus en plus cher

Pour le ministère de l'Ecologie qui vient de rendre publics ces chiffres, il convient notamment d'imputer cette hausse à l'envolée enregistrée par des dépenses énergétiques qui « accélèrent très puissamment, après leur repli marqué en 2009, en lien avec l'évolution des pris pétroliers ». Parmi les sources de chauffage responsables de ce renchérissement, le gaz et le fioul s'affichent comme les principaux animateurs de cette tendance. Après un léger recul en 2009 (-2,9%), le prix du gaz a donc renoué avec ses vieilles habitudes en progressant de +6,5% en 2010. Concernant le fioul, le retournement de situation apparaît bien plus marqué. La baisse de -31% observée en 2009 a en effet cédé la place en 2010 à un rebond de +22%.
Sur les cinq dernières années, gaz et fioul auront donc enregistré une explosion de leurs prix respectivement de 22 et 36%. Selon le ministère de l'Ecologie, « ces deux énergies utilisées majoritairement comme mode de chauffage contribuent fortement à l'évolution des prix de l‘énergie consommée dans les logements ».

L'année écoulée n'ayant pas bénéficié d'une météo particulièrement clémente (bien au contraire), la consommation énergétique des logements, quel que soit le type de chauffage, a affiché une très nette progression de 12,1%. A titre de comparaison, l'année 2009 n'avait enregistré qu'une hausse minime de +0,4%.

Les loyers augmentent moins vite

Principal poste de dépense d'un logement, les loyers progressent encore en 2010 mais de façon moins soutenue que lors des années précédentes. En hausse de +3,1% en 2009, les loyers n'ont augmenté en 2010 « que » de 2,7%. Dans le détail, les locataires du secteur privé ont pu constater une augmentation de loyer moins importante que ceux du secteur social (+1,3% contre +2,0%).

Quant aux charges, autre élément abordé par l'étude et qui représente un dixième des dépenses courantes d'un logement, elles affichent également un léger accroissement en passant de +1,3% en 2009 à +2,2% en 2010.

Le logement, toujours aussi important

Trois fois plus élevée que l'inflation (qui s'établit à +1,5%), la hausse conjuguée de toutes ces dépenses s'avère d'importance pour le budget des français. Ces derniers ont ainsi consacré en 2010 pas moins de 21,8% de leur revenu à leur logement (en progression de +0,1% par rapport à 2009). A titre de comparaison, les transports et l'alimentation ne représentent chacun que 11,5% des dépenses d'un ménage.

Vos réactions

Immobilier - Les dépenses liées au logement ont fortement progressé en 2010

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les dépenses liées au logement ont fortement progressé en 2010

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page