Loi Alur : qui pour surveiller les professionnels de l'immobilier ?

28/03/2014 à 11:55 - Immobilier - Par - Réagir

Loi Alur : qui pour surveiller les professionnels de l'immobilier ?
Loi Alur : qui pour surveiller les professionnels de l'immobilier ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Publiée cette semaine au Journal Officiel, la loi Alur sur le logement s'est fixée comme objectif d'assainir les relations propriétaires locataires mais également de réguler l'ensemble des professions immobilières. Dans cette optique, elle instaure la création d'un Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières, un super organe de surveillance qui, si l'on en croit le site , aurait déjà trouvé son président.

Immobilier : un Conseil pour réguler la profession

A l'instar de n'importe quel secteur d'activité, l'immobilier compte dans ses rangs des "brebis galeuses" privilégiant l'appât du gain aux considérations éthiques. Si ces professionnels ne représentent évidemment qu'une frange minoritaire, le gouvernement entend bien mettre un terme à leurs pratiques douteuses. Dans le cadre de la loi Alur récemment adoptée (loi pour l'accès au logement et un urbanisme rénové), un Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières verra prochainement le jour. Chargé de "mettre à l'écart certains professionnels peu scrupuleux et ainsi rétablir des relations de confiance entre les autres, qui constituent la grande majorité, et les consommateurs", ce conseil se veut donc être un super organe de surveillance de l'ensemble des activités relatives à l'immobilier.

Yves Boussard : l'homme de la situation ?

Devant l'ampleur et la complexité de la tache qui l'attend, la future structure devait se doter d'un président aux multiples compétences. Sans être véritablement officiel, les professionnels du secteur (Fnaim, SNPI et Unis) semblent d'ores et déjà avoir arrêté leur choix sur Yves Boussard.

Ce chef d'entreprise, ancien président de la Fnaim (de 1992 à 1997) et du Conseil européen des professions immobilières (de 2006 à 2009) est également membre de la Fédération internationale des administrateurs de biens conseils et agents immobiliers (FIABCI). Nommé il y a peu Ambassadeur international de la Fnaim, Yves Boussard pourrait donc très bientôt ajouter une ligne supplémentaire à un CV déjà bien fourni.

Si sa nomination à la tête du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières reste pour l'heure purement officieuse, elle pourrait être annoncée dans les semaines à venir, après avoir obtenu l'aval de Cécile Duflot, la ministre du Logement.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page