Louer son logement coûte en moyenne 614 euros par mois

15/01/2015 à 12:04 - Immobilier - Par - Réagir

Louer son logement coûte en moyenne 614 euros par mois
Louer son logement coûte en moyenne 614 euros par mois

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon une récente étude menée par le site Locservice, en 2014 les locataires français auraient dépensé chaque mois 614 euros pour se loger.

Le loyer moyen s'est établi à 614 euros en 2014

Si la baisse des prix enregistrée en 2014 et le niveau extrêmement attractif affiché par les taux de crédit ont permis à certains candidats à l'achat de concrétiser un rêve de propriété qui leur semblait jusque-là inaccessible, bon nombre de ménages continuent, par choix ou par manque de budget, de se tourner vers la location de leur logement. Une location qui, si l'on en croit le dernier observatoire dévoilé par Locservice, leur aurait en moyenne coûté 614 euros par mois au cours de l'année écoulée.

Surface de location : la disparité régionale s'impose

Evidemment, tous les locataires ne sont pas logés à la même enseigne et s'il s'agit là d'un loyer mensuel moyen (charges comprises), l'étude relève d'importantes différences de traitement en fonction des régions et localités. L'Observatoire a donc souhaité savoir à quel logement ont pu prétendre les locataires pour un loyer médian de 614 euros. Dans le détail, si cette somme pouvait permettre de s'installer dans une maison de 77 m² en Poitou Charentes, d'occuper un appartement de 71 m² à Saint-Etienne ou de 57 m² à Rennes, certains candidats à la location ont semble-t-il été moins bien lotis. Avec 614 euros mensuel, les niçois n'ont ainsi eu droit qu'à un studio de 29 m² alors que les parisiens n'ont bien souvent eu d'autres choix que d'opter pour un 16 m².

Les petites surfaces plébiscitées

Concernant le type de logements vers lesquels se sont majoritairement tournés les locataires, l'étude note que « 41,5 % de l'offre locative ayant changé de locataires en 2014 est constituée de petits logements (8,5 % de chambres, 27 % de studios et 6 % de T1) ». Or, ce sont justement c'est petites surfaces qui ont enregistré la progression tarifaire la plus significative avec une hausse de +2,64% entre 2013 et 2014. Enfin, qui dit logement de faible surface dit logement meublé pour s'adapter à une demande bien spécifique (étudiants, professionnels en déplacement, etc.), une affirmation qui se confirme dans 62% des cas.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page