Louer un logement vacant pour seulement 150 euros par mois

10/02/2011 à 12:05 - Immobilier - Par - Réagir

Louer un logement vacant pour 150 euros par mois
Louer un logement vacant pour seulement 150 euros par mois

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si vivre dans une caserne désaffectée, un bâtiment ministériel ou un ancien parc d'attraction vous tente, l'occupation temporaire de locaux vacants est alors faite pour vous. Originale et économique, cette possibilité de logement pourrait bien représenter pour de nombreux locataires une solution alternative à la hausse des loyers et au manque de biens disponibles.

Lancée pour la première fois aux Pays-Bas en 1992 par la société Camelot Property Management, l'idée de louer temporairement et à moindre coût certains locaux inoccupés a longuement circulé en Europe avant de poser ses valises en France. Le concept, pour le moins innovant, propose aux particuliers qui le souhaitent d'occuper temporairement certains bâtiments vacants en contrepartie d'un loyer réellement modique (environ 150 euros mensuels charges comprises).

Participant à l'originalité du dispositif, l'occupation temporaire de locaux vacants offre un large choix de logements allant du simple bureau à la caserne désaffectée, en passant par les locaux industriels, les bâtiments ministériels, certains monuments historiques ou encore d'anciennes écoles inexploitées. Pour les propriétaires des lieux, cette forme de location, outre un faible gain financier, permet avant tout d'enrayer la dégradation naturelle de biens immobiliers laissés vides.

En France, l'occupation temporaire de locaux vacants semble s'être finalement imposée comme une solution alternative au manque latent de logements disponibles et s'est vu offrir un cadre réglementaire en 2009 avec la loi Boutin (article 27 quinquies). Si le locataire peut effectivement occuper légalement un tel logement pour un loyer dérisoire, il devra en revanche être capable de le quitter à tout moment. En effet, dès que le propriétaire notifie son intention de vendre son bien, le locataire ne disposera que de 4 semaines pour quitter les lieux. Autres contraintes imposées au locataire temporaire, celui-ci doit auparavant s'inscrire sur une liste d'attente et ne pourra choisir que la zone géographique de son futur logement et non sa nature.

A titre d'exemple, dans un bâtiment du 11ème arrondissement de Paris et pour un coût bien inférieur à celui du marché, près d'une douzaine de locataires se partagent actuellement quelques 6.000 m² de bureaux désaffectés.

Vos réactions

Immobilier - Louer un logement vacant pour seulement 150 euros par mois

Noter cet article :

3 4

Par DUBOIS -

Fort à parier que ce sera toujours les mêmes qui vont bénéficier de ces avantages: drogués, soulards, fêtards, fainéants, RMIstes à vie...

Pendant que ceux qui bossent continueront à vivre dans des placards à balais loués 500 Euros/mois!

Lire la suite

Par bogos21 -

je suis intéressée pour louer un logement vacant pour seulement 150 ¤ PAR MOIS

Lire la suite

Par BOGOSAVLJEVIC ANA -

Je suis comédienne ayant un revenu très faible, je ne m'en sors pas pour payer mon logement actuel de 500euros. Y a t'il des logements de libres pour 200 ou 300max? je recherche sur paris pour seulement quelques mois...
cordialement
Ana

Lire la suite

Par ALICE -

Réponse à Dubois,

Donnez moi votre poste et je vous laisse mon rmi !
N'hésitez pas non plus à faire savoir comment vous avez réellement trouvé votre emploi
Je n'ai absoluement aucun scrupule à toucher le rmi eu égard au parcours d'étude de stage et de recherche d'emploi que j'ai eu et je vous ferai cadeau sans problème de la galère qui consiste à chercher un emploi ! Peut être vous faudrait-il une expérience dans cet état de vie qui vous rende la vue et vous débarrasse d'un léger côté "donneur de leçon" ...

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Louer un logement vacant pour seulement 150 euros par mois

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page