Pouvoir d'achat en berne pour les candidats à l'achat immobilier

19/04/2011 à 10:36 - Immobilier - Par - Réagir

Net recul du pouvoir d'achat immobilier
Pouvoir d'achat en berne pour les candidats à l'achat immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Quel logement pouvez-vous vous offrir pour 1000 euros par mois pendant 20 ans ? C'est à cette question que tente de répondre le baromètre du pouvoir d'achat immobilier publié chaque trimestre par Efficity. Dans sa dernière édition portant sur les trois premiers mois de l'année, le réseau d'agences immobilières constate une nette dégradation de la situation pour les candidats à l'achat.

Depuis le mois de février 2009, le réseau d'agence immobilières low-cost Efficity analyse chaque trimestre la capacité d'acquisition des ménages français. En fonction des prix pratiqués et du niveau des taux de prêt immobilier, ce baromètre du pouvoir d'achat immobilier tente de déterminer, pour un remboursement de 1000 euros mensuel sur 20 ans, à combien de mètres carrés peut prétendre l'acquéreur potentiel en Ile-de-France comme en province.

Entre une hausse notable des taux de crédit immobilier et un niveau de prix toujours élevé, la situation s'est passablement durcie pour les ménages français souhaitant acquérir un logement. Sur les 3 premiers mois de l'année 2011, le « pouvoir d'achat immobilier parisien et francilien en nette baisse […] en raison de prix structurellement élevés ». A la lecture des résultats de ce baromètre, le pouvoir d'achat immobilier à Paris accuserait un repli de -5,7% par rapport au trimestre précédent. Sur un an, les éventuels acquéreurs parisiens auraient perdu 20,1% de leur capacité d'achat. Bon nombre d'observateurs estiment aujourd'hui que la remontée actuelle des taux d'emprunt devrait conduire à terme à un assagissement des prix. Pour Christophe du Pontavice, président, tout n'est pas aussi simple et « la logique qui voudrait que les prix baissent quand les taux remontent n'est pas forcément de mise ; les acquéreurs, même plus exigeants, souhaitent réaliser rapidement leur achat tant que les taux sont encore abordables ».

Cet empressement des ménages à profiter de conditions de crédit qui pourraient prochainement se dégrader alimente donc le niveau de demande tout en soutenant des prix encore élevés en Ile-de-France. Sur le premier trimestre 2011, ces derniers se sont ainsi affichés en nette progression en Seine-et-Marne (+4,7%), dans les Hauts-de-Seine (+3,7%) ou encore dans le Val-de-Marne (+2,6%). Cette hausse des prix de l'immobilier n'est toutefois pas à généraliser à l'ensemble de la région francilienne puisque des départements comme le Val-d'Oise, la Seine Saint-Denis ou l'Essonne enregistrent dans le même temps une baisse de prix de respectivement -2,4%, -1,1% et -0,5%.

La disparité constatée en Ile-de-France semble également devoir s'appliquer à la province. Ainsi, selon Efficity, si elle semble peu enviable à Paris, « la situation est plus contrastée dans les agglomérations de province où le pouvoir d'achat est certes globalement affaibli, mais remonte dans de nombreuses communes attenantes aux capitales régionales ».

Vos réactions

Immobilier - Pouvoir d'achat en berne pour les candidats à l'achat immobilier

Noter cet article :

2 2

Par Patience -

Tous les leviers de la hausse des prix ont été actionnés (taux bas, incitations fiscales ruineuses pour l'Etat...)Aujourd'hui, les prix ne peuvent que baisser, d'autant plus que l'investissement locatif n'est pas rentable à ce niveau de prix. Se précipiter pour acheter aujourd'hui en espérant profiter des taux bas est une aberration : on pourra toujours renégocier son prêt, pas le prix de vente.

Lire la suite

Par tron -

Je suis tout-à-fait d'accord, il ne faut surtout pas se précipiter mais négocier le prix du mètre carré, tout simplement, se souvenir que les acheteurs commandent, et que suivre les gens qui se jettent dans le rhône n'est pas une solution.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Pouvoir d'achat en berne pour les candidats à l'achat immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page