Nicolas Sarkozy : vers une baisse de l'immobilier à tout prix

03/02/2012 à 10:38 - Immobilier - Par - Réagir

Nicolas Sarkozy s'attaque à la bulle immobilière
Nicolas Sarkozy : vers une baisse de l'immobilier à tout prix

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Après avoir annoncé, lors de son intervention télévisée du 29 janvier dernier, l'augmentation de 30% des droits à construire, Nicolas Sarkozy entend désormais remettre à plat la fiscalité de l'immobilier.

Battre le fer tant qu'il est chaud, tel est le principe qui semble désormais guider les interventions du Chef de l'Etat. Le dimanche 29 janvier, Nicolas Sarkozy a remis l'immobilier au centre des débats en dévoilant son intention de relever de 30% le coefficient d'occupation des sols (COS). S'il laisse le soin à ses ministres d'assurer le « service après-vente » de cette mesure, le Président de la République n'entend pas s'arrêter là et a donc une nouvelle fois abordé, ce jeudi 2 février, la question du logement.

« Mon objectif est très clair, que les Français puissent se loger pour moins cher, puissent acheter leur logement pour moins cher en augmentant l'offre de logement pour qu'il y ait davantage de choix et que ce choix corresponde au pouvoir d'achat des classes moyennes », a ainsi déclaré Nicolas Sarkozy en déplacement à Longjumeau dans l'Essonne. Si l'objectif d'endiguer la bulle immobilière apparaît certes louable, il s'annonce toutefois des plus ambitieux. Le Chef de l'Etat s'appuiera évidemment sur l'augmentation du droit à construire (voir notre article : Immobilier : Nicolas Sarkozy voit haut) mais mise également sur une réforme de la fiscalité de l'immobilier dont il a dressé une première ébauche.

La baisse à tout prix

Sur les terres de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie mais également Maire de Longjumeau, Nicolas Sarkozy s'est montré bien décidé à « faire baisser les prix ». « En France, il y a la crise et les prix immobiliers augmentent. C'est ce phénomène-là que nous allons casser », a-t-il ainsi asséné.

Associer aides de l'Etat et baisse des prix

Répondant aux professionnels de l'immobilier (promoteurs en tête) qui n'ont pas hésité à exposer leurs doutes quant à l'augmentation du droit à construire, Nicolas Sarkozy a estimé que le secteur de l'immobilier était depuis bien trop longtemps « sous perfusion d'avantages fiscaux ou de subventions ». Selon lui, les dispositifs de défiscalisation Duflot et autres prêts à taux zéro (PTZ+) ne peuvent pleinement jouer leur rôle (à savoir solvabiliser les ménages) que s'ils sont associés à un véritable recul des prix.

Revoir à la baisse les droits de mutation

Estimant qu'ils étaient de nature à ralentir la mobilité des ménages, Nicolas Sarkozy s'est prononcé en faveur d'une révision à la baisse des droits de mutation. « Si un couple, une famille, déménagent, s'ils vendent leur maison, ils paient 14% de droits de mutation et de frais de déménagement », a-t-il souligné. Le montant de ces droits de mutation revenant en grande partie aux collectivités locales, leur probable baisse devrait constituer, à n'en pas douter, un énième point de discorde entre ces dernières et le Chef de l'Etat.

Louer le patrimoine de l'Etat aux communes

Réaffirmant son opposition à un éventuel encadrement des loyers, Nicolas Sarkozy a enfin annoncé sa volonté de louer aux communes les terrains appartenant à l'Etat. Une location de foncier qui devrait prendre la forme de baux emphytéotiques (d'une durée plafonnée à 99 ans).

Si les pistes évoquées ici semblent aller dans le bon sens (à savoir, en faveur des particuliers), on ne peut que regretter qu'il ait fallu attendre l'imminence d'une élection présidentielle pour les voir émerger.

Vos réactions

Immobilier - Nicolas Sarkozy : vers une baisse de l'immobilier à tout prix

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Nicolas Sarkozy : vers une baisse de l'immobilier à tout prix

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page