Nouveauté : l'indice de souffrance de l'immobilier

26/08/2009 à 10:39 - Immobilier - Par - Réagir

Nouveau : l'indice de souffrance de l'immobilier
Nouveauté : l'indice de souffrance de l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Comment les français vivent-ils aujourd'hui l'achat immobilier ? Dans quelle mesure supportent-ils les contraintes inhérentes à une acquisition ? Quel poids fait peser la crise immobilière sur le seuil de tolérance des ménages français ? Voilà le genre de questions auxquelles tente de répondre une toute récente donnée statistique dans ce secteur d'activité : l'indice de souffrance immobilière.

De l'avis même de ses concepteurs, Alain Bechade et Richard Malle respectivement professeur au Conservatoire des arts et métiers et professeur à l'Université Paris-Dauphine, l'indice de souffrance immobilière « mesure la difficulté qu'ils [les ménages] éprouvent à acheter leur logement, et il est un signal annonciateur des corrections et des reprises du marché immobilier ». En clair, non content d'être un indicateur supplémentaire des fluctuations du marché immobilier, l'indice en question évalue également les craintes, les doutes et les épreuves suscitées dans le quotidien des français par un achat immobilier.

Outre les données dites classiques que sont l'évolution des prix, le coût du crédit immobilier ou encore les ressources de l'acquéreur, l'indice de souffrance immobilière intègre ce que ses auteurs nomment « l'effet patrimoine » : l'évolution de la valeur du patrimoine financier et immobilier du ménage. « C'est une manière d'intégrer, par exemple, l'aide apportée par la famille, les transferts d'argent intergénérationnels, fréquents et puissants et qui constituent souvent l'essentiel de l'apport personnel », explique Alain Bechade. Chômage, inflation mais également natalité sont autant de paramètres entrant en compte dans l'élaboration d'un indice qui se veut à la fois économique et sociologique.

S'il table sur une valeur moyenne de 100, l'indice de souffrance immobilière a vu celle-ci grimper de façon outrancière en 2008 pour s'établir à 114. Interrogé par le quotidien Le Monde, Alain Bechade estime ainsi qu'« il faudrait une baisse des prix des logements de 25 %, entre 2008 et 2010, pour retrouver un indice de souffrance supportable, proche de sa moyenne de 100 ». Du côté des perspectives, ce dernier table sur un indice avoisinant les 107 pour l'année 2010.

Vos réactions

Immobilier - Nouveauté : l'indice de souffrance de l'immobilier

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Nouveauté : l'indice de souffrance de l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page