Paris : vers une baisse de 3 à 5% des prix de l'immobilier

06/06/2014 à 15:29 - Immobilier - Par - Réagir

Paris : vers une baisse de 3 à 5% des prix de l'immobilier
Paris : vers une baisse de 3 à 5% des prix de l'immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Chaque mois, Meilleurs Agents passe en revue les promesses de vente signées en Ile-de-France afin de déterminer l'évolution du marché immobilier au cours des mois à venir. Dans son baromètre des prix de l'immobilier du mois de juin, le courtier en agences fait ainsi non seulement état de taux de crédit resolvabilisateurs pour les candidats à l'achat mais également d'une baisse des prix généralisée pour cette année 2014.

L'impact des taux de crédit sur le marché immobilier

Facteur essentiel dans l'élaboration d'un projet immobilier, les taux de crédit affichent depuis de longs mois maintenant une orientation baissière qui les rend aujourd'hui plus attractifs que jamais. Si certains considéreront que les seuls taux bas ne suffisent pas à décider le passage à l'acte d'un acheteur potentiel, ils n'en demeurent pas moins un élément crucial dans une éventuelle relance du marché. En effet, conjuguées à un sensible recul des prix, les conditions d'emprunt exceptionnelles que nous connaissons actuellement sont de nature à resolvabiliser des ménages écartés jusqu'à présent de la course à l'achat par des prix toujours considérés comme excessifs en Ile-de-France et plus particulièrement dans la capitale.

Un pouvoir d'achat immobilier qui progresse

Tel est en tout cas le point de vue défendu par le réseau d'agents. Dans son dernier baromètre des prix, le courtier note qu'entre des taux d'emprunt en repli de 35 points de base depuis le début de l'année et une correction certes légère mais bien réelle du prix des logements parisiens (-0,6%), les candidats à l'acquisition ont ainsi vu leur pouvoir d'achat immobilier progresser de +3,4% depuis le 1er janvier dernier. Toutefois, il s'agit là d'un bol d'air financier que les ménages hésitent encore à mettre à profit. "Malgré un pouvoir d'achat boosté par la baisse des taux, les acheteurs n'abusent pas du rapport de force et l'érosion des prix est restée limitée en mai", souligne Sébastien de Lafond, Président et cofondateur, avant d'évoquer pour le mois de mai une baisse de prix de l'ordre de -0,2% à Paris.

Prix de l'immobilier : entre 3 et 5% de baisse pour 2014

Dans un contexte où le volume de transactions peine encore à se relancer (notamment à cause du retrait des investisseurs et d'une construction de logements neufs en chute libre), Sébastien de Lafond estime que rien n'autorise à "anticiper d'importants changements des conditions du marché". De fait, le réseau maintient les perspectives établies les mois précédents pour l'année 2014 en tablant sur une correction progressive des prix de l'immobilier francilien oscillant entre -3 et -5%.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page