Immobilier : pas de Grand Emprunt pour le ministre du logement

10/09/2009 à 10:26 - Immobilier - Par - Réagir

Pas de Grand Emprunt pour l'immobilier
Immobilier : pas de Grand Emprunt pour le ministre du logement

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le mariage entre le secteur de l'immobilier et le grand emprunt national annoncé par Nicolas Sarkozy pour financer les projets de relance économique dits prioritaires n'aura finalement pas lieu, a expliqué le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu.

En privilégiant les secteurs d'avenir créateurs de richesses et d'emplois, le grand emprunt national devra permettre à la France de s'extirper de la crise actuelle. Dévoilées avant le 1er novembre les propositions concernant les priorités du grand emprunt excluront toutes dépenses courantes. S'il est difficile de considérer le logement et l'immobilier comme des dépenses courantes, ces secteurs devraient également être mis à l'écart d'un emprunt national qui se concentrera sur trois axes de travail majeurs : « l'économie de la connaissance, la compétitivité des entreprises et les équipements industriels innovants ».

Ce mercredi 9 septembre, pour le secrétaire d'Etat au Logement récemment nommé, le temps n'était pas aux regrets mais plutôt aux explications. « Le grand emprunt, ce n'est pas un nouveau plan de relance, ce n'est pas un complément du budget, c'est clairement un investissement d'avenir, porteur de croissance » a ainsi déclaré Benoist Apparu devant des membres de l'Ajibat (Association des journalistes de l'habitat et de la ville) reçus pour l'occasion à l'hôtel de Roquelaure, à Paris.

En marge du grand emprunt, Benoist Apparu s'est également dit conscient des difficultés rencontrées actuellement par le secteur de l'immobilier malgré les bienfaits générés par le doublement du PTZ ou par la nouvelle loi de défiscalisation Scellier. Le secrétaire d'Etat a également annoncé ne pas prévoir « de nouvelle loi sur le logement dans les deux ans à venir ».

Enfin, comme s'il fallait rapidement oublier la déception suscitée par la mise à l'écart du grand emprunt, l'ex-député de la Marne a livré son futur plan d'action pour sortir le logement d'une conjoncture aujourd'hui bien terne. Trois lignes directrices majeures ont donc été dévoilées : optimiser la politique d'hébergement, simplifier les règles d'urbanisme et enfin cibler au mieux les futures constructions de logements sociaux.

Vos réactions

Immobilier - Immobilier : pas de Grand Emprunt pour le ministre du logement

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Immobilier : pas de Grand Emprunt pour le ministre du logement

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page