Les fonctionnaires aussi ont leur baromètre immobilier

27/07/2009 à 10:57 - Immobilier - Par - Réagir

Premier baromètre immobilier des fonctionnaires
Les fonctionnaires aussi ont leur baromètre immobilier

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les fonctionnaires seraient de nouveau prêts à accorder leur confiance à l'immobilier. Malgré un contexte économique délicat, c'est donc vers cette conclusion que tend la dernière étude du Crédit Social des Fonctionnaires (CSF).

Ils avaient déjà, pour certains d'entre eux, leur crédit immobilier spécifique, les fonctionnaires peuvent désormais compter sur un baromètre immobilier leur étant spécialement dédié pour analyser leur rapport à ce secteur d'activité. A l'initiative du CSF, le Crédit Social des Fonctionnaires, ce nouveau baromètre d'intention passe donc en revu « plus de 70.000 contacts concernant une acquisition immobilière [...], de la simple demande de calcul des possibilités à la recherche d'un financement une fois le compromis de vente signé ».

Après l'inquiétude légitime face à une crise de grande ampleur, l'intérêt des agents de la fonction publique semble amorcer un redémarrage certes lent mais progressif. « Le premier trimestre 2009 était en baisse de - 29 % par rapport au premier trimestre 2008, témoignant d'un attentisme très fort avant le redémarrage, le second trimestre 2009 étant en retrait de - 14 % par rapport au second trimestre 2008 », commente le responsable Marketing du CSF, Fabien Riger. Les fonctionnaires effectuant une demande de prêt immobilier étaient en mai dernier quelques 22,7% à avoir déjà signé leur compromis de vente (28% en décembre 2007 mais 16,5% en février 2009).

Au sujet d'un éventuel projet immobilier à moyen terme (au cours des 12 prochains mois), les fonctionnaires sont 23,5% à déclarer l'envisager sérieusement (ils sont 17% à le prévoir à plus long terme). Le poids de la crise économique pèse toutefois toujours sur l'envergure donnée à ces investissements. Si l'apport personnel moyen s'établit en recul de 18% sur les 6 premiers mois de l'année, les biens immobiliers convoités s'affichent également à un prix moindre de -12% pour se présenter à 160.000 euros en moyenne. Le montant du prêt immobilier moyen contracté oscille quant à lui entre 115.000 et 125.000 euros, soit en repli de 4% par rapport au premier semestre 2008.

Vos réactions

Immobilier - Les fonctionnaires aussi ont leur baromètre immobilier

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Les fonctionnaires aussi ont leur baromètre immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page