Prêt immobilier : les banques durcissent leurs critères

13/04/2012 à 14:16 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Prêt immobilier : les banques trop strictes ?
Prêt immobilier : les banques durcissent leurs critères

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Les prêts immobiliers sont de plus en plus difficiles à obtenir. Face à la crise financière, les banques ont resserré leurs critères d'octroi de crédit immobilier. Pour obtenir un prêt immobilier, il faut désormais avoir un profil irréprochable.

Si les établissements bancaires sont devenus aussi suspicieux, c'est qu'ils veulent éviter les mauvais payeurs. En effet, avec des taux immobiliers attractifs, en moyenne à 3,75% pour un emprunt sur 20 ans, les aspirants à la propriété pourraient être nombreux à aller voir leur banquier. Compte tenue de la hausse des prix, des taux de crédit immobilier aussi bas représentent une aubaine pour les particuliers. Les banques savent également que les ménages peu solvables sont plus nombreux à cause de la crise économique et du niveau élevé des prix de l'immobilier.

Pour limiter le nombre de demandeurs à risque, la majorité des organismes de crédit réclament donc un apport personnel important avant d'accorder un prêt immobilier. La part de cet apport personnel a même augmenté selon Michel Mouillart, professeur d'économie à l'Université Paris X-Nanterre.

Le taux d'apport personnel serait passé de 22% à 28% en moyenne. « 4 à 5 point de taux d'apport personnel en plus, c'est une réduction quantitative du marché », explique Michel Mouillart. C'est un moyen pour les banques de recevoir les meilleurs dossiers.

En plus de l'apport personnel, il faut également que le ou les futurs acquéreurs aient une bonne situation financière et donc un bon emploi. Les contrats à durée déterminé (CDD) sont quasi rédhibitoires pour l'obtention d'un prêt immobilier. Ce constat est encore plus vrai en zones tendues, comme Paris et la région Ile de France où les banques recherchent le meilleur profil. « Il faut montrer patte blanche avec deux CDI et ne pas sortir d'une période d'essai », déclare Maëlle Bernier, porte-parole du courtier immobilier.

En cette période de crise financière, ces profils sont de plus en plus rares. Rien d'étonnant à ce que les volumes de demandes de crédits immobiliers se soient effondrées de 40 % en ce début d'année 2012.

Vos réactions

Crédit immobilier - Prêt immobilier : les banques durcissent leurs critères

Noter cet article :

5 1

Par Max CLI -

A quoi sert tous vos instruments de SIMULATION et de COMPARATIFS DE TAUX
si 80% de la population ACTIVE et salariée ne peut pas obtenir de prêts IMMOBILIERS !?
Il faut que la population laborieuse et les CLASSES MOYENNES protestent fermement, se groupent et au besoin descendent dans la rue,
contre CES BANQUES QUI NE FONT PAS LEUR BOULOT !
qui préfèrent spéculer avec l'argent qui leur est prêté par la BCE... c'est dire NÔTRE argent,
sinon celui de "la planche à billets"... qui se retrouvera sous forme d'une INFLATION laquelle va venir insidieusement rogner notre pouvoir d'achat (par augmentations des prix)
de 30%, à l'instar des Grecs.

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Prêt immobilier : les banques durcissent leurs critères

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page