Prix de l'immobilier : où sont les nouvelles capitales régionales ?

23/12/2014 à 15:45 - Immobilier - Par - Réagir

Prix de l'immobilier : où sont les nouvelles capitales régionales ?
Prix de l'immobilier : où sont les nouvelles capitales régionales ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En termes de prix de l'immobilier, quelles sont les « capitales » des 13 nouvelles régions récemment définies dans le cadre de la réforme territoriale ?

La carte de France des prix de l'immobilier

Le 17 décembre dernier, les parlementaires validaient la réforme territoriale redéfinissant les contours des régions françaises. Si les 13 grands territoires ainsi délimités verront officiellement le jour au 1er janvier 2016, certaines questions sont encore sujettes à débat. Alors que certains planchent sur les noms à leur donner, c'est surtout la désignation de nouvelles capitales régionales qui alimente désormais les discussions. Se mêlant au débat, le site MeilleursAgents livre aujourd'hui ses prétendantes au titre si l'on ne prenait comme unique critère de sélection que le niveau des prix immobiliers.

Capitales régionales : quand le choix s'impose de lui-même

Si la lutte entre les villes fait rage pour savoir laquelle remportera le titre de « chef-lieu » de sa région (décision prise par décret), il est parfois des évidences qui ne souffrent aucune discussion. Il en va de même au sein de la carte de France dressée par le courtier en agents immobiliers. Au vue des prix de l'immobilier qui y sont pratiqués, Lyon (3295 euros / m²) s'impose indubitablement comme la mieux placée pour remporter la région Rhône-Alpes Auvergne, au détriment de Clermont-Ferrand et Saint-Etienne. Dans le Nord-Pas-de-Calais Picardie Lille et ses 2904 euros / m² connaîtront également un destin similaire, tout comme Strasbourg pour la région Alsace Champagne-Ardenne Lorraine (2608 euros / m²) ou Bordeaux (3085 euros / m²) pour le territoire regroupant l'Aquitaine, le Limousin et le Poitou-Charentes.

Ces villes qui créent la surprise

A côté de ces évidences au rang desquelles on pourrait également associer Paris, le courtier fait état de quelques surprises qui ne devraient toutefois pas transparaître au-delà de cette carte de France bien spécifique. « Si le choix se basait sur les prix de l'immobilier (indicateur parmi d'autres de l'attractivité économique d'une ville), Rouen l'emporterait en Normandie devant Caen et Le Havre, Toulouse passerait devant Montpellier en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées et Dijon devancerait Besançon en Bourgogne/Franche-Comté… », souligne-t-il ainsi.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page