Prix de l'immobilier : rien ne bouge entre particuliers

10/09/2013 à 16:23 - Immobilier - Par - Réagir

Prix de l'immobilier : rien ne bouge entre particuliers
Prix de l'immobilier : rien ne bouge entre particuliers

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si le réseau d'agents immobiliers MeilleursAgents faisait récemment état d'un sensible recul des prix de l'immobilier à Paris (notamment en ce qui concerne les logements de grandes surfaces), le marché des transactions entre particuliers ne semblent quant à lui pas partager le même destin. En effet, s'il faut en croire la dernière publication du groupe De Particulier à Particulier (PAP), le mois d'août n'aura finalement fait que confirmer la tendance observée en juillet en n'enregistrant qu'une hausse minime du prix des logements.

S'appuyant sur les transactions recensées dans huit grandes villes françaises (Paris, Marseille, Lyon, Lille, Nice, Toulouse, Bordeaux, Nantes) l'indice PAP rendu public ce lundi 9 septembre semble une nouvelle fois marqué par une évolution des prix que le groupe n'hésite pas à qualifier de stabilité. En effet, au cours du mois d'août 2013, maisons et appartements ont affiché une progression de leurs prix de respectivement +0,40% et +0,38% (après des évolutions de -0,11% et +0,33% en juillet). Sur les trois derniers mois, la hausse des prix s'établit donc selon PAP à +0,85% pour les appartements et à +1,04% pour les maisons.

Concrètement, un particulier souhaitant vendre son bien immobilier sans faire appel à une agence devra patienter en moyenne huit semaines s'il s'agit d'un appartement et onze semaines s'il s'agit d'une maison pour finaliser sa transaction (soit exactement les mêmes délais qu'en juillet).

Quant aux taux de négociation (écart entre le prix d'annonce et celui auquel se conclut réellement la vente), là encore la stabilité semble être de mise, ces derniers n'affichant qu'une très légère progression par rapport au mois précédent. En août, les candidats à l'achat immobilier ont ainsi pu compter sur une baisse moyenne de prix de l'ordre de 5,01% pour une maison et de 4,52% pour un appartement (contre des taux de négociation de respectivement 4,94% et 4,49% en juillet).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page