Crédit immobilier : taux fixes ou taux variables ?

14/12/2007 à 00:00 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Crédit immobilier : taux fixes ou taux variables ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

S'il reste actuellement attentiste quant aux résultats des mesures adoptées par le gouvernement pour relancer l'investissement immobilier (la déduction d'impôt du crédit immobilier notamment), le particulier français demeure surtout extrêmement prudent quand il s'agit de placer son capital dans un logement.
Crise de l'immobilier au Etats-Unis, taux de crédit immobilier en hausse et augmentation constante des prix, rien ne participe à le rassurer.
Lorsqu'il décide finalement d'acquérir un bien immobilier, le particulier se heurte alors à la question de l'emprunt : faut-il contracter un crédit immobilier à taux variable ou un prêt à taux fixe ?

Autrefois avantageux, le prêt immobilier à taux variable est aujourd'hui soumis à rude épreuve. Chaque type d'emprunt voit son taux d'intérêts calculé en fonction d'un taux de référence spécifique ; or, le taux directeur influant sur le crédit immobilier à taux variable ne cesse d'augmenter.
Cette situation était prévisible comme l'explique Christophe Crémer : « Dès l'année dernière, nous avions clairement indiqué qu'il n'y avait aucune chance de faire une bonne affaire en prenant un taux variable. [...] Au premier trimestre 2007, nous alertions les emprunteurs à taux variables qu'il était encore temps de basculer en taux fixe pour échapper à la montée des taux à court terme ».
La tendance devrait toutefois se régulariser voire s'inverser dans les prochains mois : « Nous tablons sur une stabilité des taux à court terme aux niveaux actuels, au moins pour les deux prochaines années ».

Concernant le crédit immobilier à taux fixe (le crédit classique mais aussi des emprunts moins conventionnels comme le prêt immobilier jeune), la situation est quelque peu différente puisque les indices de référence permettant la réévaluation de ses taux d'intérêts, après avoir été haussiers jusqu'en juillet 2007, tendent depuis à la baisse.
Il n'en reste pas moins que, là encore, on prévoit un net revirement avec des taux en hausse de 0,10 à 0,15% en 2008.
Si cela se confirme, un crédit immobilier sur 25 ans (actuellement aux alentours des 4,45%) devrait se voir afficher un taux d'intérêts de près de 5% (une augmentation qui correspondrait, pour un crédit de 150 000 euros à une élévation des mensualités de 117 euros).
Faut-il donc voir dans ces prévisions une judicieuse incitation à ne pas s'enliser dans un attentisme qui pourrait s'avérer néfaste ?

Vos réactions

Crédit immobilier - Crédit immobilier : taux fixes ou taux variables ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Crédit immobilier - Crédit immobilier : taux fixes ou taux variables ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page