Qui sont ces français qui investissent dans l'immobilier ?

24/09/2013 à 13:56 - Immobilier - Par - Réagir

Qui sont ces français qui investissent dans l'immobilier ?
Qui sont ces français qui investissent dans l'immobilier ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

A l'heure où l'on s'interroge sur la réaction des investisseurs devant les différentes mesures instaurées par le projet de loi Alur, le Crédit Foncier a souhaité savoir quelles sont les réelles motivations de ces particuliers qui optent pour l'acquisition d'un bien immobilier locatif.

Ce mardi 24 septembre 2013, le Crédit foncier a rendu public les résultats d'une enquête intitulée « Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l'investissement locatif en 2013 ? ». Des résultats qui semblent confirmer l'attrait des investisseurs pour l'immobilier puisque plus de la moitié d'entre eux (56%) déclarent privilégier cette solution de placement « loin devant les marchés financiers et l'épargne sécurisée ».

Si l'enquête ne tient pas compte d'un projet de loi Alur récemment adopté (instaurant notamment l'encadrement des loyers) que bon nombre de spécialistes estiment susceptible de doucher les intentions d'achat des investisseurs, le Crédit Foncier fait toutefois remarquer que « cette étude a été réalisée dans un contexte de baisse du marché de l'investissement locatif ; en 2012, le locatif représentait 11% du nombre de transactions du marché immobilier résidentiel privé contre 15% trois ans auparavant (2009) ».

Dans le détail, l'étude dresse le portrait type de l'investisseur locatif. Celui-ci, âgé d'au moins 50 ans (comme 37% des personnes interrogées), dispose d'un salaire annuel avoisinant les 65.700 euros. Ne présentant aucun apport personnel afin, comme le souligne la banque, de « maximiser les déductions fiscales », l'investisseur mettra en moyenne 20 ans et 3 mois à rembourser son prêt immobilier et portera plus volontiers son choix sur un appartement de type T2 de 53 m² (dont le prix est estimé à 163.000 euros).

Concernant la localisation géographique du bien immobilier, l'Ile-de-France est plébiscitée par 15% des investisseurs, suivie par la Gironde (11%) et la Haute-Garonne (11%).

S'ils ont ressenti une certaine appréhension lors de leur acquisition (liée pour 32% d'entre eux au poids de leur endettement et, pour 22%, à la crainte de ne pas trouver de locataires), les particuliers ayant réalisé un investissement locatif en restent toutefois majoritairement satisfaits (66%).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page