Selon la FNAIM l'immobilier se refait une santé

06/10/2010 à 09:10 - Immobilier - Par - Réagir

Selon la FNAIM l'immobilier se refait une santé
Selon la FNAIM l'immobilier se refait une santé

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

La flambée des prix de l'immobilier s'expose dans les médias depuis maintenant plusieurs semaines. Sans pour autant contester son existence, la dernière note de conjoncture de la FNAIM vient toutefois relativiser l'importance de cette hausse. Selon la Fédération nationale des agents immobiliers, si l'envol des prix est certes bien présent dans les plus grandes villes, il n'en va pas de même sur l'ensemble du territoire.

Si l'on en croit la dernière publication de la FNAIM portant sur le marché de l'immobilier ancien, au troisième trimestre 2010, les prix de l'immobilier n'auraient progressé en France que de 0,6% par rapport au troisième trimestre 2009. Au regard du 2ème trimestre 2010, les appartements anciens ont affiché au cours des trois derniers mois un prix moyen en hausse de 2,5%.

A la lecture de cette publication, rien ne semble donc devoir inquiéter les éventuels candidats à l'achat. Toutefois, si ces derniers venaient à se montrer encore attentistes la Fédération espère bien les convaincre de franchir le pas en précisant que si la baisse des prix de l'immobilier ne reste encore active que « sur près d'un quart du territoire », une certaine stabilisation se fait ressentir partout ailleurs. Si l'argument ne suffit pas à lever le doute (légitime) du candidat, René Pallincourt entend bien se montrer rassurant en précisant qu'en France « il n'y a pas de forte augmentation des prix sauf à Paris et à Lyon ».

Paris et Lyon semble en effet constituer les deux maillons forts de l'envolée des prix en affichant respectivement des progressions sur 12 mois de +4,5% et +2,4%. En moyenne, le mètre carré se négocie actuellement à 6380 euros dans la capitale et a 2995 euros à Lyon.

En termes de prévisions, la FNAIM anticipe un nombre de transactions établi à près de 700.000 pour cette année 2010. A mi parcours, la fédération note ainsi une nette reprise d'activité avec une progression de 18% du volume des transactions sur les douze derniers mois.

Si le pouvoir d'achat immobilier des ménages (leur capacité d'endettement) semble avoir progressé de « 15 % depuis janvier 2009 », la FNAIM table surtout sur un retour des secundo-accédants pour animer une « une reprise de l'activité qui devrait freiner tout mouvement de hausse de prix généralisée ». En combinant l'aide financière procurée par le futur PTZ Plus et le produit d'une revente réalisée au cours des années 2000, la fédération estime que l'acquéreur potentiel pourra bientôt se « constituer un apport personnel de l'ordre de 75 % pour financer une opération similaire ».

Vos réactions

Immobilier - Selon la FNAIM l'immobilier se refait une santé

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Selon la FNAIM l'immobilier se refait une santé

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page