Syndics de copropriété : professionnels de l'immobilier ou de la fraude ?

24/10/2007 à 00:00 - Immobilier - Par - Réagir

Pas d'image disponible
Syndics de copropriété : professionnels de l'immobilier ou de la fraude ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Déjà rappelé à l'ordre par la DGCCRF (Direction Générale de la Consommation, Concurrence et de la Répression des Fraudes) lors d'une enquête dénonçant les pratiques illicites de certains professionnels de l'immobilier, les syndics de copropriété ont également fait l'objet d'une étude menée par l'Institut National de la Consommation (INC).

A paraître dans le numéro de novembre 2007 de « 60 millions de consommateurs » portant sur le « palmarès des abus les plus scandaleux », l'étude dévoile les méthodes plus que douteuses en usage chez certains professionnels de ce secteur de l'immobilier.

Entre des frais de mutation injustifiés, des coûts d'archivage improbables et des signatures de contrats à la légalité remise en cause, prennent place des audits d'ascenseur facturés 1200 euros au lieu de 750 euros ainsi que des diagnostics immobiliers surfacturés (un des diagnostic termite réglé 758 euros alors que le prix moyen d'un tel diagnostic s'évalue aux alentours des 130 euros).

Evidemment, tous les syndics de copropriété ne sont pas des fraudeurs patentés mais malheureusement, les gestionnaires sérieux de biens immobiliers se font de plus en plus rares.
La revue estime que les syndics honnêtes « sont très minoritaires et ne sont pas à l'abri du rachat par un confrère moins scrupuleux ».
Pour s'assurer de la régularité des services proposés par un syndic de copropriété, le mensuel publie un questionnaire dont les résultats devraient indiquer s'il est ou non nécessaire de s'inquiéter.

Après avoir élargi le champ d'action des agents de la DGCCRF, le Secrétaire d'Etat à la Consommation, Luc Chatel, ne relâche pas la pression et avertit ces professionnels de l'immobilier que 6 mois leur sont accordés afin de se régulariser.
Passé ce délai, si une unification et une transparence des tarifs ne sont pas instaurées, le ministère pourrait reprendre la main en publiant un arrêté instituant des mesures forcées.

source : lesechos.fr

Vos réactions

Immobilier - Syndics de copropriété : professionnels de l'immobilier ou de la fraude ?

Noter cet article :

2 8

Par renoud jacques -

Facile de taper sur les syndics, à tel point que bientôt plus personne ne voudra faire ce métier tellement il devient difficile en raison de la délation permanente des médias. Qui aura l'honnêteté de démontrer le prix réel des syndics, qui pour en moyenne, environ 100 à 120 € par an sont à disposition 365 jours par an, et quasiment 24h/24h de copropriétaires exigeants, parfois méprisants et arrogants qui confondent souvent leur syndic avec l'homme ou la femme à tout faire... Alors svp, soyez un peu sérieux. A propos de la soit disante inflation du coût des honoraires de syndic (généralement limitée à environ 2% l'an) avez vous observé l'inflation du prix de la revue 60 millions de consommateurs, qui est de près de 180% en deux ou trois ans... Alors messieurs les donneurs de leçons, commencez par balayer devant votre porte

Lire la suite

Par Jean-Pierre Guibert -

Non M. Renoud vos allégations sont peut-être honnêtes en ce qui vous concerne, mais elles ne reflètent pas du tout la réalité. Pour un appartement de 85 m2 en banlieue parisienne, le syndic EFIMO me coûte 420 € par an (et non pas 100 à 120 comme vous dites)et il n'est pas du tout disponible 24h/24 loin de là. Il n'est accessible au téléphone que 2 après-midis par semaine et fait payer très cher (135€/h) ses interventions en dehors des heures de bureau. Les critiques de la revue 60 Millions de Consommateurs sont donc tout à fait fondées, ne vous déplaise !

Lire la suite

Par Louet Olivier -

Bonjour , Mon syndic GTS de Tours me coûte 30 euros/mois donc 360euros/mois pour 30 métres carré. Je trouve ceci un peu chére : Est ce normal ?

Sur le détail de l'appel de fond je remarque une charge d'eau froide de 21,40 euros tous les 2 mois donc 10 euros par mois ; donc 120 euros par mois.

Veuillez agréer mes sincéres salutations les plus distinguées en éspérant recevoir une réponse de vote part .

Lire la suite

Par Louet Olivier -

Il y a un probléme avec mon commentaire :

(ligne1) 360euros/mois j avais ecris pas ans

(ligne5) donc 120 euros par mois. j avais ecris par ans

Veuillez le supprimer merci
D'aprés mes proches s'est une estimation normal l'eau étant compris avec le Syndic.
Donc 10euros/mois ou 120euros/ans pour le Syndic.

Lire la suite

Par Jacques RENOUD -

je ne sais pas où vous pouvez trouver des chiffres pareils. Je maintiens et je signe que les honoraires d'un syndic sont au maximum de l'ordre de 100 à 120 par an pour un lot principal, c'est à dire un logement et son annexe cave ou grenier. Bien entendu, il n'est pas cohérent de ramener le montant des honoraires à la surface du logement. Je me tiens à disposition de quiconque pour prouver ce que j'avance -

Lire la suite

Par phiphi -

Je suis a la recherche d'un syndic serieux sur TOURS ; j'ai vu passer dans les reponses des intevenants quelqu'un qui a pour syndic GTS , je voudrai savoir si cet intervenant est satisfait ou pas de GTS, en tant que syndic ?
phiphi

Lire la suite

Par Magali -

Mr. Renoud, démontrer moi ceci:
100 à 120 Euros par an c'est ça! Mon syndic, ********, nous facture 3640, 00 euros/an. Je détiens 72/1032e pour un 46m2+cave donc = 254 euros par an!!

Lire la suite

Par gvi7r -

Magali j'ai bien peur que vous ne confondiez calcul des honoraires: par exemple 35 lots à 104€ égal 3640€ et répartition des charges suivant réglementent de copropriété 3640€ X72/1032=254€

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Immobilier - Syndics de copropriété : professionnels de l'immobilier ou de la fraude ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page