Taux de crédit : combien ont-ils perdu en 2014 ?

23/01/2015 à 12:07 - Crédit immobilier - Par - Réagir

Taux de crédit : combien ont-ils perdu en 2014 ?
Taux de crédit : combien ont-ils perdu en 2014 ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Sur l'ensemble de l'année 2014, les taux d'emprunt auraient chuté de 72 points de base. C'est ce que révèlent les derniers chiffres communiqués par l'Observatoire crédit logement.

La baisse des taux s'est imposée en 2014

Tout au long de l'année 2014, les taux de crédit immobilier n'ont eu de cesse de se replier jusqu'à s'établir, en décembre, à des niveaux exceptionnellement attractifs. Dans sa dernière note de conjoncture, l'Observatoire crédit logement note que le mouvement baissier constaté les mois précédent s'est en effet poursuivi en décembre « sous l'effet de la baisse du coût des ressources et de la volonté des banques de soutenir les marchés immobiliers ». Cédant 72 points de base sur le seul exercice 2014, les taux s'établissent désormais à 2,36% pour le marché de l'ancien, 2,35% pour le neuf et 2,38% en ce qui concerne les prêts destinés aux travaux (contre respectivement 3,08%, 3,08% et 3,12% en décembre 2013).

Une attractivité insuffisante pour convaincre les emprunteurs

Si cette baisse constante des taux est de nature à resolvabiliser bon nombre de ménages jusqu'ici écartés de la course au crédit, notamment les plus jeunes et les plus modestes qui profitent d'une durée moyenne d'engagement en hausse de 6 mois depuis le printemps, l'Observatoire constate toutefois qu'elle n'a pas véritablement réussi à gommer l'attentisme manifesté par les candidats à l'achat. « En dépit du redressement observé durant l'été, la production recule toutefois de 2,9% en 2014 », indique-t-il ainsi. Un recul qui se révèle également significatif en ce qui concerne le nombre de prêts immobiliers souscrits (-5,8% sur l'année).

L'optimisme reste de mise

L'Observatoire se veut néanmoins relativement confiant. En effet, si la production de crédit s'est repliée sur l'ensemble de l'année, le marché semble avoir relevé la tête au quatrième trimestre, laissant augurer une poursuite de ce mouvement pour les mois à venir. Sur les trois derniers mois de l'exercice écoulé, l'étude constate en effet une relance de la production de crédits de +11% à laquelle vient s'ajouter un nombre d'emprunts octroyés en progression de +3,3% (soit des chiffres supérieurs à ceux recensés à la même période en 2013).

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page