Licenciement chez Laforêt Immobilier : les ex dirigeants s'expliquent

04/05/2010 à 16:46 - Immobilier - Par - Réagir

Tournure judiciaire pour l'affaire Laforêt Immobilier
Licenciement chez Laforêt Immobilier : les ex dirigeants s'expliquent

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Annoncée fin avril, le licenciement des deux dirigeants du réseau d'agences immobilières Laforêt prend désormais des airs d'affaire judiciaire. L'éviction des deux co-fondateurs du réseau aurait en effet un lien étroit avec une enquête ouverte ce mardi 4 mai par le parquet de Paris et qui met en cause l'administrateur de biens Urbania.

Pourquoi le groupe Laforêt immobilier s'est-il, le 23 avril dernier, séparé de ses deux co-fondateurs et dirigeants Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémier ? Si, après une mise à pied effective depuis le 26 mars 2010, leur limogeage n'a guère surpris les observateurs, bon nombre d'interrogations planaient toutefois sur ses prétendues motivations. Le licenciement pour faute lourde prononcé suite à un audit interne effectué en février dernier était jusqu'à ce jour la « thèse officielle » (voir notre article à ce sujet).

Information relayée par Le Figaro, Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémier ont aujourd'hui donné leur version des faits et mettent très nettement en cause l'administrateur de biens Urbania, dirigé par Michel K. Moubayed. Considéré comme l'un des principaux acteurs de la gestion immobilière en France (administrant notamment quelques 400.000 lots de copropriété), le réseau Urbania a racheté le groupe Gestion Vendôme, leader de l'administration de biens à Lyon, pour fonder en 1993 le Groupe Vendôme Rome. En 2000, ce dernier fera l'acquisition de la franchise Laforêt.

De source proche du dossier, le licenciement de Patrick-Michel Khider et Bernard de Crémier aurait notamment été motivé par des résultats décevants et par un climat de tension régnant depuis quelques temps au sein du réseau immobilier. Or, si l'on en croit les déclarations faites ce matin, « il apparaît que les objectifs financiers que Michel Moubayed [Urbania] avait impartis à la société Laforêt Immobilier avaient pour unique but de renflouer Urbania en difficulté financière et judiciaire, via son holding ».

Des déclarations qui tombent au plus mal pour Urbania, le parquet de Paris ouvrant ce jour même une enquête à son encontre. L'administrateur de biens immobiliers fait en effet l'objet d'une plainte déposée le 23 décembre 2009 par la Société Générale pour détournement de fonds et abus de confiance. Le préjudice pourrait avoisiner les 500 millions d'euros et toucherait un certain nombre d'établissements bancaires (Société Générale, Fortis, la Banque Française, Crédit Agricole, Monte dei Paschi). La « faute lourde » des dirigeants du réseau Laforêt auraient-elle donc été de n'avoir pu éviter à Urbania de graves déboires judiciaires ?

Vos réactions

Immobilier - Licenciement chez Laforêt Immobilier : les ex dirigeants s'expliquent

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - Licenciement chez Laforêt Immobilier : les ex dirigeants s'expliquent

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page