Comment Cécile Duflot a obtenu la TVA réduite pour la rénovation ?

26/09/2013 à 10:57 - Immobilier - Par - Réagir

TVA réduite pour la rénovation : le jeu politique de C. Duflot
Comment Cécile Duflot a obtenu la TVA réduite pour la rénovation ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Si professionnels et particuliers peuvent aujourd'hui se réjouir à l'annonce du gouvernement d'appliquer un taux de TVA réduit sur les travaux de rénovation énergétique, il y a quelques semaines encore la partie semblait pourtant loin d'être gagnée. Ce geste écologique de la part de François Hollande doit en effet beaucoup à une ministre du Logement, Cécile Duflot, qui a su tirer les ficelles en coulisse.

Le 20 août dernier, à l'occasion de la deuxième conférence environnementale du gouvernement, François Hollande annonçait la mise en place d'une TVA réduite pour les travaux de rénovation énergétique. Un ajustement longtemps demandé par les professionnels du secteur qui n'est que le résultat des tractations menées entre Cécile Duflot et le Chef de l'Etat. Profitant évidemment aux particuliers souhaitant améliorer les performances énergétiques de leur habitation, cette TVA à 5% résulte d'un habile jeu politique visant à conforter François Hollande et sa ministre.

Malmené par le secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts, Pascal Durand (celui-ci ayant récemment opposé un « ultimatum » au gouvernement sur la transition énergétique), affichant une cote de popularité déclinante auprès des écologistes (-19 points selon le dernier baromètre Ifop), le Chef de l'Etat se devait d'envoyer un message environnemental fort mais également d'écarter un chef de parti lui posant problème.

Pour Cécile Duflot, la mission était donc des plus claires : inciter Pascal Durand à ne pas briguer de nouveau mandat lors du congrès de novembre. Ce fut chose faite avec la promesse pour le futur ex-secrétaire national d'EELV d'être tête de liste écologiste en Ile-de-France aux européennes.

Si la ministre du Logement a certes obtenu, en contrepartie, l'application d'une TVA à taux réduit sur les travaux de rénovation thermique, cette man½uvre politique lui aura également permis de renforcer sa position de « dirigeante de l'ombre » du partie à l'heure où bon nombre d'écologistes lui reproche un dévouement excessif envers le Chef de l'Etat. En lieu et place de Pascal Durant c'est en effet Emma Cosse, élue d'Ile-de-France et amie de Cécile Duflot, qui pourrait prendre les rênes d'Europe Écologie-Les Verts.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page