Une assurance pour remplacer la garantie universelle des loyers (GUL)

16/09/2013 à 10:11 - Immobilier - Par - Réagir

Une assurance pour remplacer la GUL
Une assurance pour remplacer la garantie universelle des loyers (GUL)

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Adoptée dans le cadre du projet de loi Alur par les députés ce jeudi 12 septembre, la garantie universelle des loyers (GUL) ne semble toujours pas faire l'unanimité. Dans un communiqué publié dans la foulée, l'Union nationale de la propriété immobilière (Unpi), réaffirme donc son opposition à la GUL et prône son remplacement par une assurance souscrite par le locataire.

Si le projet de loi pour l'accès au logement et à un urbanisme rénové (Alur) ne fera l'objet d'un vote solennel des députés que ce mardi 17 septembre, ces derniers jours ont toutefois vu bon nombre de dispositions être adoptées par les parlementaires. Entre encadrement des loyers et lutte contre l'habitat indigne, le vote de la garantie universelle des loyers ne semble pas avoir contenté toutes les parties.

A travers un communiqué de presse, l'Unpi estime que « loin de résoudre les problèmes d'accès au logement, cette garantie porte en elle un risque majeur de déresponsabilisation des acteurs, et son coût sera donc rapidement hors de contrôle ». Si certaines modalités d'application restent à définir, le financement de cette garantie destinée à protéger les propriétaires face à d'éventuels impayés de loyers devrait être assuré par une cotisation (1 à 2% du loyer) versée conjointement par locataires et propriétaires. Ces derniers dénoncent toutefois l'inefficacité de ce qu'ils considèrent être un nouvel impôt dont le seul impact sera de réduire la rentabilité des investissements locatifs.

Concrètement, l'Unpi propose qu'en lieu et place de la GUL soit instaurée « une assurance contre les accidents de la vie, à la charge des locataires qui en bénéficieraient ». Président de l'Union, Jean Perrin précise toutefois que « le propriétaire fera son affaire des autres risques notamment avec une caution personnelle qui, dans ce cas, devrait être maintenue ».

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page