L'immobilier neuf rebondit : nouveau départ ou simple sursis ?

27/05/2010 à 10:34 - Immobilier - Par - Réagir

Véritable reprise de l'immobilier ou simple sursis ?
L'immobilier neuf rebondit : nouveau départ ou simple sursis ?

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

En publiant une étude commandée auprès de l'institut OpinionWay, le site d'annonces immobilières a vendre a louer dresse un panorama complet de la relation qu'entretiennent les français et la propriété immobilière. Si « tout le monde veut être propriétaire un jour », l'enquête met toutefois en lumière les attentes, les espoirs et les désillusions des particuliers face à une conjoncture économique et un marché immobilier en proie au doute.

Vouloir accéder à la propriété est une chose, le pouvoir en est une autre. Les personnes interrogées sont certes près de 80% à avouer leur envie profonde de devenir propriétaire, mais elles sont également plus de la moitié à admettre qu'il ne s'agit là que d'un rêve difficilement réalisable. A la vue des résultats de l'enquête dévoilée par le site, l'idée selon laquelle « en France il est de plus en plus difficile de devenir propriétaire » semble être partagée aujourd'hui par 79% des français. Un locataire sur deux déclare ainsi s'être tourné vers un bien immobilier en location parce qu'il n'avait alors pas les moyens financiers nécessaires à un éventuel achat. Les locataires ne sont d'ailleurs que 30% à concrètement envisager une future acquisition.

En ces temps de retournement du marché immobilier, de baisse des prix et de recul des taux de prêt immobilier, pourquoi les français ne se montrent-ils pas plus entreprenant face à l'achat d'un logement ? Peut être tout simplement parce que leur budget ne suit pas... C'est en tout cas ce que tend à démontrer l'étude qui place le manque de finances personnelles en tête des freins potentiels à l'accession à la propriété. Parmi ceux qui souhaitent acheter un bien immobilier, une grande majorité (71%) déclare disposer d'un budget maximal de 200.000 euros. Plus de la moitié écarteraient d'emblée un bien immobilier dont le prix excèderait les 2.000 euros du mètre carré. 32% des éventuels acquéreurs avouent ainsi ne pas trouver de logements correspondant à leur budget.

Les difficultés budgétaires ne concernent évidemment pas tous les candidats à l'achat immobilier. Il n'en reste pas moins que seuls 13% de ceux-ci admettent actuellement ne pas rencontrer d'obstacles particuliers dans leur recherche.

Concernant les français déjà propriétaires, ils sont 71% à déclarer n'avoir bénéficié d'aucune aide de quelque sorte que ce soit pour réunir le financement nécessaire à leur acquisition. Une situation qui semble toutefois majoritairement concerner les plus de 30 ans. Parmi les propriétaires nés depuis 1980, un peu plus d'un tiers avoue avoir pu tirer profit d'une aide mise en place par l'Etat (subventions diverses, dispositif de défiscalisation, etc.).

Si les aides publiques ne semblent donc pas être un passage obligé (loin de là), le recours à un crédit immobilier en a bel et bien été un pour quelques 89% des propriétaires. Les taux d'intérêts désormais bas ne constituent plus un frein à l'achat et les conditions d'octroi d'un prêt immobilier jusque là excessivement serrées semblent elles aussi devoir s'assouplir (seuls 6% des candidats à la propriété déclarent aujourd'hui n'avoir pas encore obtenu d'emprunt).

Vos réactions

Immobilier - L'immobilier neuf rebondit : nouveau départ ou simple sursis ?

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Immobilier - L'immobilier neuf rebondit : nouveau départ ou simple sursis ?

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page