Défiscalisation 2010 : Comment payer moins d'impôts à l'heure du tout écolo - Partie 1

20/10/2009 à 11:50 - Défiscalisation - Par - Réagir

Comment payer moins d'impôts en 2010 (Partie 1)
Défiscalisation : de multiples solutions s'offrent à vous avant 2010

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

2009 se termine et 2010 arrive à vitesse grand V. Pour défiscaliser vos impôts le temps est désormais compté. En cette fin d'année quelques pistes restent encore possibles pour réduire son imposition.

Loi Scellier en immobilier ou en SCPI. FIP, FCPI, SOFICA ou encore dons sont les solutions les plus rapides à mettre en oeuvres en cette fin d'année. Pour réduire l'impôt sur le revenu que vous aurez à payer l'an prochain il faut dès maintenant passer en revu les différentes possibilités.

Loi Scellier immobilier ou SCPI Scellier :

Instaurée en 2009, la loi Scellier est l'investissement immobilier de l'année. Le sauvetage du secteur immobilier est principalement dû à cette nouvelle loi de défiscalisation qui représente plus de 60% des transactions en immobilier neuf. Il faut reconnaître à la loi Scellier un certains nombres d'avantages : 25% de réduction d'impôt sur le montant du bien acquis (plafonné à 300 000 euros) étalée sur 9 ans. Soit pour les plus fortunés jusqu'à 8 300 euros de réduction d'impôt annuelle. A noter toutefois qu'en 2010 pour bénéficier du taux de défiscalisation de 25% il faudra investir dans des logements neufs dits Scellier BBC (Bâtiment Basse Consommation). La loi Scellier classique verra son taux passé à 20% en 2010 puis 15% en 2011 et 2012. Pour les logements Scellier BBC, le taux sera de 20% en 2010 et 2011.

Autre piste avec la loi Scellier, les SCPI Scellier. En effet le dispositif Scellier se décline aussi sous forme de « pierre-papier » avec l'investissement via des SCPI Scellier. Moins risqué car plus diversifié l'investissement via des SCPI permet, comme la loi Scellier immobilier, de défiscaliser 25% du montant investi dans les SCPI répartie sur 9 ans, soit jusqu'à 75 000 € de réduction d'impôt dès la souscription.

Les FIP ou les FCPI :

Pour pourvoir défiscaliser jusqu'au 31 décembre les FIP et les FCPI sont les meilleurs moyens. Les FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) et les FCPI (Fonds Commun de Placement dans l'Innovation) permettent de défiscaliser jusqu'à 6 000 euros pour un célibataire et 12 000 euros pour un couple avec des investissements respectifs de 24 000 euros (12 000 euros en FCPI et 12 000 en FIP) et 48 000 euros, soit 25% de réduction d'impôt directe sur le revenu. Par exemple un contribuable célibataire investissant 4500 euros dans un FCPI défiscalisera immédiatement 1125 euros d'impôt (une seule fois par contre !). En cette fin d'année les FCPI et les FIP sont donc les solutions idéales pour défiscaliser rapidement tout en pouvant adapter son montant d'investissement à son montant d'imposition. (Estimez votre réduction d'impôt : calculettes FIP - FCPI)

Les dons et les SOFICA :

En cette fin d'année vous pouvez aussi défiscaliser « généreusement ». En effet si vous faites des dons dans associations, 66% du montant (dans la limite de 20% du revenu imposable) est défiscalisable et vient en réduction d'impôt. Cette défiscalisation peut atteindre 75% si le don est fait au profit d'une association ou d'une fondation ayant pour objet la fourniture gratuite de repas, soins ou logement à des personnes en difficulté, dans la limite de 510 euros par an. A noter que les dons aux fondations d'utilité publique et aux organismes d'insertion peuvent être imputés par le donateur soit sur son impôt sur le revenu soit sur son ISF. Dans ce cas pour l'ISF, le montant déductible est égal à 75% du montant du don, plafonné à 50 000 euros. Si vous êtes généreux vous pouvez donc offrir 66 666 euros à une association et bénéficier en retour de 50 000 euros de réduction d'impôts !

Enfin pour les passionnés qui préfèrent le septième art, l'investissement dans le cinéma permet d'obtenir une confortable réduction d'impôt. L'investissement dans des Sociétés de Financement d'œuvres Cinématographique et Audiovisuelles (SOFICA) permet de défiscaliser jusqu'à 18 000 euros par an (dans la limite toutefois de 25% du revenu net global). La réduction d'impôt est accordée la même année que l'année de souscription des parts, à condition quand même de conserver les parts pendant 5 ans en sachant que l'excédent éventuel n'est pas reportable. A noter enfin que les entreprises soumises à l'IS peuvent aussi « défiscaliser » en pratiquant un amortissement exceptionnel de 50% de leurs souscriptions au capital d'un SOFICA.

« Comment payer moins d'impôts en 2010 », la suite demain avec la loi Scellier Outre-mer, crédit d'impôt résidence principale,...

Consultez la deuxième partie de notre dossier « Comment payer moins d'impôts en 2010 » en cliquant : ici

Vos réactions

Défiscalisation - Défiscalisation 2010 : Comment payer moins d'impôts à l'heure du tout écolo - Partie 1

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Défiscalisation - Défiscalisation 2010 : Comment payer moins d'impôts à l'heure du tout écolo - Partie 1

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page