Défiscalisation : grâce au FCPI et au FIP il est encore possible de défiscaliser avant la fin de l'année

24/11/2008 à 00:00 - Défiscalisation - Par - Réagir

Défiscalisation : FCPI et FIP avant la fin de l'année
Méconnus les FCPI et les FIP permettent pourtant une défiscalisation "sur-mesure" en fonction de son imposition et jusqu'a la fin de l'année

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Alors que les niches fiscales comme la Loi Malraux, les Monuments Historiques ou encore la Loi Girardin subissent les foudres du gouvernement, la défiscalisation FCPI (Fonds Communs de Placement dans l'Innovation) et la défiscalisation FIP (Fonds d'Investissement de Proximité) semble être épargnées par le plafonnement prévu dans la loi de Finances de 2009.

Les FCPI créés avec la Loi de Finances de 1997, sont destinés à aider le développement des entreprises dites innovantes et non cotées en bourse. Quant au FIP crées en 2003, par la Loi DUTREIL pour l'Initiative Economique du 1er août 2003, ils sont destinés à aider le développement des entreprises (PME et PMI) régionales.

Ces dispositifs de défiscalisation permettent à l'investisseur de défiscaliser 25% du montant investit sur un FCPI ou un FIP dans la limite de 3000 euros par an pour une personne seule et 6000 euros par an pour un couple. Les avantages fiscaux des FCPI et des FIP étant cumulable, un contribuable pourra ainsi défiscaliser jusqu'à 6000 euros par an à condition d'investir 24 000 euros (12 000 euros en FCPI et 12 000 en FIP). Un couple pourra donc défiscaliser jusqu'à 12 000 euros par an et cela chaque année. L'investissement est possible tout au long l'année et se répercute sur les impôts à payer de la même année, quelque soit la date d'investissement (voir avantages FCPI et avantages FIP).

En cette fin d'année les FCPI et les FIP sont donc les solutions idéales pour défiscaliser rapidement tout en pouvant adapter son montant d'investissement à son montant d'imposition. Le montant à investir étant libre, un contribuable imposé à hauteur de 2000 euros aura à investir 8000 euros sur un FCPI ou un FIP pour effacer totalement son imposition.

Toutefois il faudra être vigilant au FCPI et FIP sur lesquels l'on investit. Les entreprises sélectionnées pour intégrer ces fonds étant par définition soient innovantes soient jeunes pour la majorité, le risque de perte en capital est présent. Ce risque reste cependant limité car les gestionnaires de ces fonds ont des critères de sélection très stricts.

Dans un contexte de plafonnement et de limitation de la défiscalisation possible grâce aux investissements immobiliers, les FCPI ou les FIP sont un bon outil de diversification du patrimoine. Ces supports permettent à la fois de défiscaliser et d'investir dans le tissu économique des entreprises françaises.

Vos réactions

Défiscalisation - Défiscalisation : grâce au FCPI et au FIP il est encore possible de défiscaliser avant la fin de l'année

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Défiscalisation - Défiscalisation : grâce au FCPI et au FIP il est encore possible de défiscaliser avant la fin de l'année

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page