Duflot Vs Scellier : La Guerre des Chiffres

08/10/2013 à 11:47 - Défiscalisation - Par - Réagir

Duflot Vs Scellier : La Guerre des Chiffres
Duflot Vs Scellier : La Guerre des Chiffres

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Conçu, présenté et défendu comme étant un point d'orgue des mesures sociales du gouvernement socialiste, le dispositif Duflot, du nom de la ministre de l'Egalité des territoires et du Logement, n'a toujours pas convaincu, et semble peiner à produire les résultats escomptés. Les professionnels de l'immobilier et les experts, tout autant que le grand public, ne sont pas parvenus à arrêter un jugement définitif.
Depuis son entrée en vigueur, le 1er janvier 2013, le successeur du dispositif Scellier n'a pas vraiment trouvé ses marques ni soulagé le marché immobilier de sa frilosité, voire sa morosité. Au contraire, diront certains, la loi Duflot, malgré ses bonnes intentions, est loin de susciter l'enthousiasme des Français ciblés, c'est-à-dire les décider à se lancer dans un investissement immobilier locatif et bénéficier en retour d'une réduction d'impôts.

Même si la défiscalisation Duflot est plus intéressante que celle offerte par le dispositif Scellier (18% contre 13%) et que le souhait de l'actuelle ministre du Logement de donner une dimension écologiste à son projet ait été exhaussé, le décollage du dispositif Duflot n'a toujours pas eu lieu.

Cependant, durant le troisième trimestre de la présente année, les choses ont commencé à bouger. Les premiers signes d'intérêt pour le dispositif Duflot, déjà enregistrés vers la fin du 2ème trimestre de l'année, ont eu confirmation lors du 3ème trimestre. En effet, la baisse des ventes aux investisseurs, qui a marqué le marché de l'immobilier français depuis le début l'année 2012, a cessé .
Pour Jean-Philippe Ruggieri, en charge du résidentiel chez Nexity, « au troisième trimestre, les réservations en Duflot ont été meilleures que les ventes en Scellier lors de la même période en 2012 ».
Ce léger mieux, qui n'est pour l'instant qu'un simple arrêt de la chute des ventes, suffira-t-il à lui seul pour générer une véritable dynamique de l'immobilier en France et faire réellement démarrer le dispositif Duflot ?

Il est encore trop tôt pour se prononcer. Pour sauver son projet, Cécile Duflot devra fournir beaucoup d'efforts et répondre à un certain nombre de questions que les professionnels et les investisseurs se posent depuis plus de neuf mois.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page