Immobilier : le dispositif Pinel séduit les français

02/03/2015 à 15:32 - Défiscalisation - Par - Réagir

Immobilier : le dispositif Pinel séduit les français
Immobilier : le dispositif Pinel séduit les français

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Selon un récent sondage, le dispositif de défiscalisation Pinel, en vigueur depuis plusieurs mois maintenant, semble susciter un intérêt certain auprès des français.

Le dispositif Pinel relance l'intérêt de l'investissement locatif

Le 1er septembre 2014, le dispositif Duflot passait la main au Pinel. Si le premier n'avait pas su emporter l'adhésion des investisseurs, les candidats à l'achat accueillir le second avec une appréhension où espoir et doute s'entremêlaient. Des doutes qui, six mois après son entrée en vigueur, semblent s'être progressivement dissipés. Mené par l'institut Harris Interactive pour le compte du site la-loi-pinel.com, un sondage met en lumière le regard favorable que portent les particuliers sur le dispositif d'investissement locatif. A la question « selon vous, le fait d'investir dans un logement neuf (loi Pinel) pour le louer est-il aujourd'hui un très bon, un assez bon, un assez mauvais ou un très mauvais investissement ? », la majorité des 1029 personnes interrogées se sont montrées relativement bienveillante à l'égard de la nouvelle loi de défiscalisation.

Le Pinel fait mieux que le Duflot

Dans le détail, 62% des sondés estiment ainsi qu'investir dans l'immobilier locatif à travers le dispositif Pinel représente un « assez bon » choix. Mieux, 10% considèrent même qu'il s'agit là d'une « très bonne » décision. Porteurs d'espoir, les secteurs de la construction et de l'immobilier n'en restent pas moins en proie à d'importantes difficultés, un dualisme qui se traduit dans les résultats du sondage puisque 27% des français jugent l'acquisition d'un logement locatif comme étant un mauvais investissement. Malgré cela, le dispositif Pinel pourrait avoir réussi là où le Duflot avait échoué, à savoir, susciter l'intérêt des investisseurs. Pour ce faire, le Pinel s'appuie sur deux aspects qui semblent devoir porter leurs fruits : une plus grande souplesse que son prédécesseur (3 durées d'engagements possibles, 6, 9, 12 ans, assorties d'un avantage fiscal compris entre 18 et 21%) et une rentabilité retrouvée. Deux points forts du Pinel face au Duflot auxquels il convient d'ajouter la possibilité de louer le bien ainsi acquis à des ascendants ou descendants.

Vos réactions

commentaire(s)

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page