Immobilier - l'Europe menace la défiscalisation à la française

17/02/2011 à 16:41 - Défiscalisation - Par - Réagir

L'Europe menace la défiscalisation à la française
Immobilier - l'Europe menace la défiscalisation à la française

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

S'appuyant sur les conclusions d'une enquête engagée il y a plus de deux ans, la Commission européenne s'en est prise hier à plusieurs dispositifs français de défiscalisation immobilière. Les qualifiant de « discriminatoires », Bruxelles enjoint le gouvernement de modifier au plus vite ces dispositifs. Une décision qui à de quoi surprendre puisque les lois de défiscalisation concernées s'avèrent ne plus être en vigueur depuis la fin 2009.

La Commission européenne entendait-elle redonner une nouvelle vie à des dispositifs de défiscalisation pourtant éteints depuis le 31 décembre 2009 ? Au terme d'une enquête faisant suite à la plainte d'un investisseur français en 2009, Bruxelles demande expressément à la France de modifier diverses lois de défiscalisation immobilière jugées « discriminatoires » et « incompatibles » avec les grands fondements de l'Union Européenne dont notamment la libre circulation des capitaux au sein de la zone Euro. Sont mises en cause les lois de défiscalisation Périssol (en vigueur jusqu'en 1999), Besson (supprimée en 2003), de Robien et Borloo (toutes deux arrêtées en 2009).

Des dispositifs « discriminatoires »

Si ces dispositifs liés à l'achat d'un bien immobilier locatif « permettent aux investissements dans l'immobilier résidentiel neuf situé en France de bénéficier d'un amortissement accéléré », la Commission européenne considère comme anormal qu'il n'en aille pas de même pour un investissement effectué à l'étranger. Selon elle, « un contribuable français qui investit dans un logement locatif dans un autre Etat membre de l'Union ou dans un pays de l'Espace économique européen ne peut pas profiter de ces avantages fiscaux ».

La réponse de la France

Si elles ne sont plus en vigueur, les défiscalisations Périssol, Besson, Robien et Borloo continuent toutefois de bénéficier aux investisseurs qui en ont profité en leur temps. Face à l'injonction de Bruxelles d'étendre ces dispositifs de défiscalisation aux investissements réalisés à l'étranger, le ministère de l'Economie rétorque que « ces avantages fiscaux visent à favoriser la construction de logements dans des zones où il y a un déficit de construction. La France n'a pas à déterminer la politique du logement en Bulgarie ou en Pologne ! ». De son côté, le secrétariat d'Etat au Logement souligne que « l'avis motivé de la Commission n'a pas de portée puisque les dispositifs visés sont éteints depuis le 31 décembre 2009 », précisant en outre que « la France conteste l'analyse juridique de la Commission ».

De quelles options disposent le gouvernement ?

Menacée de sanctions financières si aucune mesure n'est prise dans les deux mois à venir, la France n'aura-t-elle d'autre choix que de modifier sa législation ? Dans une période où la recherche d'économie budgétaire constitue l'une des priorités gouvernementales, l'idée d'une suppression pure et simple de ces niches fiscales, bien qu'à coup sûr impopulaire, pourrait représenter une sérieuse piste de travail.

Le dispositif Scellier épargné ?

L'enquête menée par la Commission européenne ne porte ni sur la défiscalisation Scellier (principal soutien des ventes de logements neufs en 2010), ni sur la loi Bouvard. Rien ne s'oppose toutefois à ce que la Commission, voire la Cour de Justice de l'Union Européenne, n'intègre ces dispositifs dans leurs revendications.

Vos réactions

Défiscalisation - Immobilier - l'Europe menace la défiscalisation à la française

Noter cet article :

2 2

Par Girardin Industriel -

Merci pour cette information. J’apprécie vraiment votre travail.

Lire la suite

Par CEB 17 -

Alors là... déjà que les libertés se réduisent de jour en jour... Si Bruxelles s'oppose aux choix stratégiques économiques de la France... Quel interêt de voter pour un gouvernement ?? Et quid des métiers de la constructions ? Cela va sérieusement ralentir l'économie car quand le bâtiment va, tout va...
ET qui des réductions de revenus telles que les lois Monuments historiques ? de la Malraux ? Dans ce cas toutes les réductions d'impôts doivent être supprimées... Loi Madelin, FIP/FCPI invstmt PME... Mais c'est ridicule si la France ne peut plus gérer sa politique immobilière !

Lire la suite

Ajouter un commentaire

Défiscalisation - Immobilier - l'Europe menace la défiscalisation à la française

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page