Crise financière : l'immobilier tremble pour ses emplois

10/10/2008 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Immobilier : 180.000 emplois sur la sellette
180.000, c'est le nombre d'emplois que la crise financière aurait rendu précaires dans le secteur de l'immobilier.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Hier en recherche constante de main d'oeuvre, le secteur de la construction immobilière n'ouvre désormais ses portes qu'aux postulants particulièrement qualifiés et expérimentés (4.400 emplois créés au 2ème trimestre 2008 contre 15.000 habituellement depuis 2005). Mais si les places sont chères, elles n'en sont pas pour autant sûres : 180.000 salariés du secteur sont même directement « menacés de se retrouver au chômage », explique Alain Dinin, le PDG de Nexity (filiale de la Caisse d'Epargne spécialisée dans l'investissement immobilier et numéro un des promoteurs français).

La faute à une demande et à des réservations en berne. « En 2008, les mises en chantier pourraient être inférieures de 90.000 à celles de 2007. Or, la [production] d'un logement nécessite l'emploi de deux personnes ». La crise financière et le retournement du marché immobilier a semer le doute dans l'esprit des particuliers, un doute qui, depuis maintenant quelques semaines, commence à germer.

Face à l'attentisme d'acheteurs qui n'hésitent plus à différer leur projet, les promoteurs immobiliers entrevoient déjà les difficultés à venir : 80.000 logements neufs devraient être péniblement construits en 2008 (moins que les 90.000 prévus en septembre et bien loin des 127.000 construits en 2007). Nicolas Sarkozy espérait pourtant 500.000 mises en chantier pour cette année, mais Christine Boutin, la ministre du logement évoque désormais plus le chiffre de 380.000.

Et c'est toute la chaine de l'immobilier qui subit actuellement l'impact de la crise financière. Si la vente de logements neufs aux particuliers affiche un repli de l'ordre de 30%, l'immobilier d'entreprise enregistre quant à lui une véritable dégringolade du nombre de ses ventes (-64% depuis début 2008 sur l'Ile-de-France). Seul le secteur de la rénovation (et notamment de l'amélioration) pourrait encore tirer son épingle du jeu, dopé par les mesures prises lors du Grenelle de l'environnement.

Vos réactions

Estimation immobilière - Crise financière : l'immobilier tremble pour ses emplois

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Crise financière : l'immobilier tremble pour ses emplois

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page