Envoyé Spécial sur France2 : la grande purge de l'immobilier

24/10/2008 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Immobilier : Envoyé Spécial ou la grande purge
Coup de projecteur sur un secteur immobilier au plus mal. Diffusé hier soir, Envoyé Spécial est revenu sur bon nombre des aspects fondamentaux de la crise.

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Malgré un traitement versant quelque peu dans le catastrophisme, la série de reportages intitulée « Immobilier : la fin du rêve » et diffusée hier sur France2 (Envoyé Spécial) a toutefois eu le mérite de mettre en lumière un certain nombre de problèmes inhérents à la crise que connaît le secteur actuellement. Si le ton alarmiste et la généralisation sous-entendue des situations exposées lors de ces reportages peuvent parfois sembler excessifs, l'ampleur de la crise est elle bien réelle et il n'en demeure pas moins que bon nombre de français, tant particuliers que professionnels, pourraient bientôt s'y reconnaître.

prêt relais étouffant, agence immobilière sans client, prix trop élevés, acheteurs attentistes, promoteurs immobiliers au bord du gouffre, tous les aspects d'une crise sont ici évoqués :

Venez réagir à cette émission sur notre forum

  • « Et il y en a qui sont même à moins 70% (de ventes) », déclare un agent immobilier à un collègue n'ayant enregistré quant à lui qu'une visite en deux semaines. Voilà donc la réalité du terrain pour de nombreuses agences immobilières. Des propos qui illustrent parfaitement la dernière étude du cabinet Altares concernant les défaillances d'entreprises : « L'été 2008 renoue avec un niveau de faillites jamais atteint depuis 1997. [...] sans surprise, ce sont les agences immobilières qui expliquent le gros de la hausse ». En effet, l'étude constate pour le 3ème trimestre 2008 470 dépôts de bilan dans le secteur immobilier dont 225 concernent des agences immobilières (contre 120 seulement pour le 3ème trimestre 2007), précisant que « cela représente une hausse de 87.5% ».
  • Les acheteurs potentiels voient leurs demandes de financements (crédit immobilier) de plus en plus souvent confrontées au refus des banques et diffèrent désormais leur projet d'achat dans l'attente d'une baisse des prix plus conséquente (des prix immobiliers qui ont augmenté de 140% en dix ans). Les agences immobilières guettent désespérément un hypothétique client pendant que leur stock de bien à vendre ne cesse de gonfler. Moralité, le nombre de transactions est en chute libre, tant dans l'immobilier ancien que dans le neuf : « en 2008, les ventes de logements neufs devraient chuter de 30% et pour les experts ce n'est qu'un début », précise en voix off le reportage. Emmanuel Parot, économiste chez Gilbert Dupont, fait partie de ceux-là et estime désormais cette baisse des ventes à -54% sur les trois en à venir.
  • Les perspectives d'Emmanuel Parot de 75.000 transactions dans l'immobilier neuf pour 2008 et 60.000 pour 2009 (moins que le plus bas niveau enregistré en 1992 - 62.000) ne doivent être prises que pour ce qu'elles sont : des projections. Il n'en reste pas moins que les promoteurs immobiliers sont de plus en plus nombreux à devoir faire face à un recul de leurs réservations. Placés ainsi en situation financière délicate, les promoteurs accumulent retards de livraison et arrêts de chantier, mettant également en difficulté des artisans attendant d'être payés et des acheteurs n'espérant même plus emménager un jour dans le logement de leur rêve (ou le mettre en location si le bien immobilier s'inscrit dans une défiscalisation Robien).
  • Déjà évoqué dans nos pages, le problème du crédit-relais fait également l'objet d'un court reportage, sans qu'il soit toutefois fait mention de l'engagement pris récemment par les banques d'y apporter certains aménagements (voir notre article : Les banques s'engagent sur le crédit-relais).
  • Comme pour ébranler un peu plus les positions de vendeurs inflexibles et afin de conclure cette série de reportages, Envoyé Spécial reprend une intervention de la FNAIM annonçant une baisse des prix de l'immobilier de l'ordre de 7 à 8%. Des chiffres qui sont pourtant loin de faire l'unanimité comme le souligne Emmanuel Parot dans un entretien accordé à lavieimmo.com : « la perspective d'une baisse de 15% sur trois ans semble bien conservatrice au regard de la hausse des dix dernières années et de la chute historique des transactions à laquelle on est en train d'assister ».

Vos réactions

Estimation immobilière - Envoyé Spécial sur France2 : la grande purge de l'immobilier

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Envoyé Spécial sur France2 : la grande purge de l'immobilier

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page