Immobilier : la baisse des prix jusqu'en 2010

24/11/2008 à 00:00 - Estimation immobilière - Par - Réagir

Immobilier : la baisse des prix jusqu'en 2010
Dans leur dernière étude, les économistes de chez HSBC anticipent au moins une baisse des prix de l'immobilier jusqu'en 2010

Partager l'actualité Commenter l'actualité Commenter l'actualité

Suivre toute l'actualité immobilière.

Le marché de l'immobilier neuf français pourrait enregistrer un baisse de ses prix au moins jusqu'en 2010.

Il y a quelques mois, alors que la crise de l'immobilier se révélait au grand jour, une grande majorité d'observateurs s'accordaient à penser que la baisse constatée des prix allait perdurer jusqu'en 2009. Le premier choc passé, on n'hésite plus aujourd'hui à avancer que l'année 2010 constituerait une estimation bien plus plausible. C'est notamment ce que prévoit la directrice des études économiques chez HSBC, Mathilde Lemoine.

Anticipant conjointement une courbe ascendante du nombre de demandeurs d'emploi (jusqu'à 8,2% pour le quatrième trimestre 2009) et un blocage durable du prêt immobilier, HSBC s'avoue pessimiste quant à l'avenir du pouvoir d'achat français : « La remontée du taux de chômage que nous anticipons et le resserrement des conditions de crédit vont peser sur la capacité d'achat des ménages déjà très faible ». Cette érosion des revenus couplée à la disparition progressive du prêt immobilier longue durée s'accompagnera nécessairement par l'augmentation croissante des stocks de biens invendus. Mathilde Lemoine explique ainsi que « l'ensemble des stocks de logements neufs invendus représentait 15 mois de vente au deuxième trimestre 2008. Cette durée est la plus élevée depuis le deuxième trimestre 1993 ».

Capacité d'achat en berne, crédit immobilier plus difficile à obtenir mais également plus court, croissance excessive des stocks, voilà donc les principaux vecteurs d'un recul des prix de l'immobilier neuf qui, selon HSBC, devrait être historique. Pronostiquant une baisse des prix de l'ordre de 5% en 2009 puis de 7,5% en 2010, Mathilde Lemoine souligne le fait que, de mémoire d'économiste, « la plus forte baisse annuelle a été observée en 1994 et était de 2,4% ».

Vos réactions

Estimation immobilière - Immobilier : la baisse des prix jusqu'en 2010

Noter cet article :

Soyez le premier à donner votre avis.

Ajouter un commentaire

Estimation immobilière - Immobilier : la baisse des prix jusqu'en 2010

Les commentaires sont fermés pour cette article.

Consulter toutes les actualités

Partagez
cette
page